Photo d’un drone Reaper, prise à Niamey au Niger le 15 décembre 2019.
Photo d’un drone Reaper, prise à Niamey au Niger le 15 décembre 2019.
Photo d’un drone Reaper, prise à Niamey au Niger le 15 décembre 2019.  ©AFP - DAPHNÉ BENOIT
Photo d’un drone Reaper, prise à Niamey au Niger le 15 décembre 2019. ©AFP - DAPHNÉ BENOIT
Photo d’un drone Reaper, prise à Niamey au Niger le 15 décembre 2019. ©AFP - DAPHNÉ BENOIT
Publicité
Résumé

D'après le rapport annuel de la Cour des Comptes, la France a manqué de cohérence et de vision stratégique en matière d'équipement en drones militaires. Elle accuse aujourd'hui un certain retard en la matière. Comment l'expliquer ?

avec :

Samuel Faure (Maître de conférences en science politique à Sciences Po Saint-Germain en Laye, chercheur associé au laboratoire Printemps (Université Paris-Saclay, CNRS)).

En savoir plus

Les drones sont devenus des outils militaires incontournables ; la France est reconnue pour son industrie de l’armement, et pourtant, son armée a tardé à s’équiper en drones. C’est ce que relève le rapport annuel de la Cour des comptes paru le 25 février 2020. 

Pour l'institution, dont la mission est d'évaluer la gestion des politiques publiques, la France a manqué de cohérence et de vision stratégique ; elle n’a pas sur prendre le virage technologique des drones militaires. Pourquoi ce retard ?
 

Publicité

Guillaume Erner reçoit Samuel Faure, maître de conférence à Sciences Po Saint-Germain en Laye, chercheur associé au Laboratoire CNRS/Printemps, auteur notamment d’un livre à paraître en juin 2020 aux éditions de l’Université de Bruxelles, intitulé « Avec ou sans l’Europe, le dilemme de la politique française d’armement. »

Vous pouvez écouter l'interview en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page ou consulter la vidéo ci-dessous.