Photo du logo de Facebook reflété dans un œil, prise à Paris le 22 mars 2018. ©AFP - CHRISTOPHE SIMON
Photo du logo de Facebook reflété dans un œil, prise à Paris le 22 mars 2018. ©AFP - CHRISTOPHE SIMON
Photo du logo de Facebook reflété dans un œil, prise à Paris le 22 mars 2018. ©AFP - CHRISTOPHE SIMON
Publicité
Résumé

Hier, tandis que l’Assemblée nationale adoptait le projet de loi sur la protection des données personnelles,Facebook annonçait avoir suspendu près de 200 applications dans le cadre d'une enquête sur le recueil de données personnelles de ses utilisateurs,ouverte suite au scandale Cambridge Analytica.

avec :

Nathalie Metallinos (avocate qui intervient dans le domaine du droit de la protection des données personnelles,co-auteure avec Anne Debet et Jean Massot de « Informatique et libertés : la protection des données à caractère personnel en droit français et européen » ed.Lextenso).

En savoir plus

Le projet de loi français s’inscrit dans le nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles, le RGPD, qui entrera en vigueur le 25 mai prochain. Est-ce à dire que les temps changent et que l’on pourra bientôt "surfer" sereinement sur internet ?