Photo prise dans un parc à Washington DC le 28 juin 2021.
Photo prise dans un parc à Washington DC le 28 juin 2021. ©AFP - JIM WATSON
Photo prise dans un parc à Washington DC le 28 juin 2021. ©AFP - JIM WATSON
Photo prise dans un parc à Washington DC le 28 juin 2021. ©AFP - JIM WATSON
Publicité

Dans l'ouest du Canada et au nord-ouest des Etats-Unis, des records de chaleurs ont été atteints : 49,5 degrés. Comment expliquer ces phénomènes de chaleurs extrêmes ? La France doit-elle se préparer à vivre sous de telles températures ?

Avec
  • Samuel Morin Chercheur en physique de la neige, directeur du centre d’étude de la neige Météofrance/CNRS à Grenoble. Médaillé de bronze 2017 du CNRS.

Records de chaleur depuis plusieurs jours maintenant au Canada et dans le nord-ouest des Etats-Unis. Dans ces régions où le climat est d’ordinaire plutôt tempéré, des pics à 49,5 degrés ont été enregistrés. Ces températures exceptionnelles sont-elles liées au réchauffement climatique ? Météorologues et climatologues prédisent des épisodes de chaleurs extrêmes de plus en plus fréquents. Aurons-nous bientôt aussi en France des températures de près de 50 degrés ? Est-ce irréversible ? 

Guillaume Erner reçoit Samuel Morin, chercheur, directeur du centre national de recherches météorologiques (principal laboratoire commun entre Météo France et le CNRS).

Publicité

Vous pouvez écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

À réécouter : Chaleur sur la ville
3 min
3 min