Un train Bombardier en gare de Saint Lazare à Paris, le 28 février 2017
Un train Bombardier en gare de Saint Lazare à Paris, le 28 février 2017 ©AFP - DAVID SEYER / CROWDSPARK
Un train Bombardier en gare de Saint Lazare à Paris, le 28 février 2017 ©AFP - DAVID SEYER / CROWDSPARK
Un train Bombardier en gare de Saint Lazare à Paris, le 28 février 2017 ©AFP - DAVID SEYER / CROWDSPARK
Publicité

Face à la mobilisation des cheminots, le gouvernement va devoir apporter des précisions sur la façon dont il envisage, d’une part, la future gouvernance du groupe public, et d’autre part, sur la reprise par l’Etat de la dette du système ferroviaire.

Avec
  • Gilles Dansart Journaliste, rédacteur en chef du site Mobilettre et spécialiste du transport ferroviaire

La dette de SNCF Réseau, qui gère les infrastructures ferroviaires, s’accroît chaque année d’au moins 2 milliards et devrait bientôt atteindre 50 milliards d’euros. Dans l’esprit de l’exécutif, le poids de cette dette légitime la réforme de la SNCF. Mais ce fardeau a largement été hérité de la construction des lignes à grande vitesse et pourrait donc s’apparenter à une dette d’infrastructure d’Etat. Qui va hériter de la dette de la SNCF ?

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Alexandre Fougeron
Réalisation