Photo prise à Manosque le 25 septembre 2019.
Photo prise à Manosque le 25 septembre 2019.
Photo prise à Manosque le 25 septembre 2019. ©AFP - JOEL SAGET
Photo prise à Manosque le 25 septembre 2019. ©AFP - JOEL SAGET
Photo prise à Manosque le 25 septembre 2019. ©AFP - JOEL SAGET
Publicité
Résumé

Jeudi 6 février 2020, dans « Le Monde », Antoine Gallimard, le patron des prestigieuses éditions, critiquait le rapport Racine qui, selon lui, rend responsables les éditeurs de trop publier, au détriment d’auteurs qui se paupérisent.

avec :

Sylvie Ducas (professeure de littérature contemporaine à l’Université Paris-Est Créteil, spécialiste des questions relatives au statut de l’écrivain et aux métiers du livre).

En savoir plus

Le rapport Racine bouscule le monde de l’édition. Intitulé « L’auteur et l’acte de création », il a été remis au ministre de la Culture fin janvier 2020 et fait le constat d’une « dégradation de la situation économique et sociale des artistes auteurs », pointant le déséquilibre entre les différents acteurs du secteur, auteurs, éditeurs, libraires. 

Jeudi 6 février 2020, dans « Le Monde », Antoine Gallimard, le patron des prestigieuses éditions, critiquait ce rapport qui, selon lui, rend responsables les éditeurs de trop publier, au détriment d’auteurs qui se paupérisent. Publie-t-on trop de livres, trop d’auteurs ?
 

Publicité

Guillaume Erner reçoit Sylvie Ducas, professeure de littérature contemporaine à l’Université Paris-Est Créteil, spécialiste des questions relatives au statut de l’écrivain et aux métiers du livre, auteure notamment de « La littérature, à quel(s) prix ? : histoire des prix littéraires », ed. La découverte.