Un instituteur souhaite une bonne rentrée à ses élèves en écrivant un message sur le tableau lors de la rentrée scolaire, le 05 septembre 2011, à l'école élementaire Moulins-Pergaud à Lille.
Un instituteur souhaite une bonne rentrée à ses élèves en écrivant un message sur le tableau lors de la rentrée scolaire, le 05 septembre 2011, à l'école élementaire Moulins-Pergaud à Lille.
Un instituteur souhaite une bonne rentrée à ses élèves en écrivant un message sur le tableau lors de la rentrée scolaire, le 05 septembre 2011, à l'école élementaire Moulins-Pergaud à Lille.  ©AFP - PHILIPPE HUGUEN
Un instituteur souhaite une bonne rentrée à ses élèves en écrivant un message sur le tableau lors de la rentrée scolaire, le 05 septembre 2011, à l'école élementaire Moulins-Pergaud à Lille. ©AFP - PHILIPPE HUGUEN
Un instituteur souhaite une bonne rentrée à ses élèves en écrivant un message sur le tableau lors de la rentrée scolaire, le 05 septembre 2011, à l'école élementaire Moulins-Pergaud à Lille. ©AFP - PHILIPPE HUGUEN
Publicité
Résumé

Alors que le ministre de l’Education Nationale envisage de réformer la formation des enseignants, la Cour des Comptes rendait public, en début de semaine, un référé recommandant de baisser le niveau de recrutement des futurs enseignants à BAC + 3.

avec :

Philippe Watrelot (professeur de sciences économiques et sociales au lycée Jean-Baptiste Corot à Savigny-sur-Orge (Essonne), formateur à l’ESPE, École supérieure du professorat et de l'éducation, de Paris).

En savoir plus

Que pourrait entraîner cette mesure, tant pour les professeurs que pour leurs élèves ? Pourrait-elle enrayer la crise des vocations que le métier traverse depuis maintenant plusieurs années ? A quel prix ?

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Alexandre Fougeron
Réalisation