Joseph Kabila, président de la République Démocratique du Congo, bulletin de vote à la main, lors de l’élection présidentielle du 30 décembre 2018 en RDC. Photo prise à Kinshasa.
Joseph Kabila, président de la République Démocratique du Congo, bulletin de vote à la main, lors de l’élection présidentielle du 30 décembre 2018 en RDC. Photo prise à Kinshasa.  ©AFP - LUIS TATO
Joseph Kabila, président de la République Démocratique du Congo, bulletin de vote à la main, lors de l’élection présidentielle du 30 décembre 2018 en RDC. Photo prise à Kinshasa. ©AFP - LUIS TATO
Joseph Kabila, président de la République Démocratique du Congo, bulletin de vote à la main, lors de l’élection présidentielle du 30 décembre 2018 en RDC. Photo prise à Kinshasa. ©AFP - LUIS TATO
Publicité

L’incertitude grandit en République Démocratique du Congo. Dimanche 30 décembre, les Congolais étaient appelés à voter, pour élire le successeur du président Joseph Kabila, en place depuis 2001. Les résultats de cette élection étaient attendus dimanche 6 janvier, mais ils sont finalement repoussés.

Avec

Pourquoi l’annonce des résultats est-elle retardée ? Quels sont les enjeux de ce scrutin, dans un pays où internet et plusieurs médias, dont RFI, ont été bloqués ?