Temps de parole pour les Européennes : que disent les règles du CSA ?

Photo de candidats aux élections européennes prise sur le plateau de France 2 lors du débat télévisé du 4 avril 2019.
Photo de candidats aux élections européennes prise sur le plateau de France 2 lors du débat télévisé du 4 avril 2019. ©AFP - BERTRAND GUAY
Photo de candidats aux élections européennes prise sur le plateau de France 2 lors du débat télévisé du 4 avril 2019. ©AFP - BERTRAND GUAY
Photo de candidats aux élections européennes prise sur le plateau de France 2 lors du débat télévisé du 4 avril 2019. ©AFP - BERTRAND GUAY
Publicité

Ian Brossat, Nicolas Dupont-Aignan, Benoît Hamon, Jean-Christophe Lagarde… à gauche comme à droite de l’échiquier politique, plusieurs candidats aux élections Européennes contestent l’organisation du débat du 22 mai (4 jours avant le scrutin) sur France 2 et France Inter.

Avec
  • Michèle Léridon membre du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, présidente du groupe de travail "Droits et libertés, pluralisme et déontologie", journaliste, ancienne directrice de l'Information de l'AFP

Répartition des candidats, ordre de passage… sont jugés arbitraires et inégaux. Au total, 34 listes sont dans la course aux Européennes, toutes n’ont pas droit au même temps de parole ou à la même visibilité dans les médias. Quelles règles régissent l’exposition des différents candidats ? 

La Question du jour
8 min

L'équipe