Photo de pilules de Médiator prise le 18 novembre 2010 à Brest. ©AFP - FRED TANNEAU
Photo de pilules de Médiator prise le 18 novembre 2010 à Brest. ©AFP - FRED TANNEAU
Photo de pilules de Médiator prise le 18 novembre 2010 à Brest. ©AFP - FRED TANNEAU
Publicité
Résumé

Le procès du Mediator, qui s'est ouvert lundi 23 septembre, près de dix ans après le début du scandale, devrait durer plus de six mois. Aujourd'hui, un scandale du même acabit serait-il possible ?

avec :

Bruno Toussaint (directeur de la rédaction de la revue indépendante Prescrire).

En savoir plus

Le procès du Mediator s’est ouvert lundi 23 septembre au tribunal correctionnel de Paris. Il doit durer plus de six mois. Sur le banc des accusés, les laboratoires Servier, qui fabriquaient le Mediator, cet antidiabétique utilisé comme coupe-faim, et l’Agence du médicament, dont la mission était d’évaluer les risques sanitaires des médicaments. 

Mis sur le marché en 1976, retiré en 2009, comment expliquer que le Mediator ait pu, malgré plusieurs alertes, continuer à être prescrit ? Depuis cette affaire, le système de pharmacovigilance a-t-il été repensé ? Un scandale sanitaire de ce type est-il encore possible ?
 

Publicité

Guillaume Erner reçoit Bruno Toussaint, directeur éditorial de la revue médicale indépendante Prescrire.

Vous pouvez écouter l'interview dans son intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page ou consulter la vidéo ci-dessous.

En savoir plus : Victime du Mediator
28 min
Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
David Jacubowiez
Réalisation