Des officiers de police rassemblés devant l’hôtel de police de Lille, le 11 octobre 2016, après l’attaque au cocktail molotov de quatre policiers à Viry-Châtillon le 8 octobre 2016.
Des officiers de police rassemblés devant l’hôtel de police de Lille, le 11 octobre 2016, après l’attaque au cocktail molotov de quatre policiers à Viry-Châtillon le 8 octobre 2016.
Des officiers de police rassemblés devant l’hôtel de police de Lille, le 11 octobre 2016, après l’attaque au cocktail molotov de quatre policiers à Viry-Châtillon le 8 octobre 2016. ©AFP - PHILIPPE HUGUEN
Des officiers de police rassemblés devant l’hôtel de police de Lille, le 11 octobre 2016, après l’attaque au cocktail molotov de quatre policiers à Viry-Châtillon le 8 octobre 2016. ©AFP - PHILIPPE HUGUEN
Des officiers de police rassemblés devant l’hôtel de police de Lille, le 11 octobre 2016, après l’attaque au cocktail molotov de quatre policiers à Viry-Châtillon le 8 octobre 2016. ©AFP - PHILIPPE HUGUEN
Publicité
Résumé

L’attaque au cocktail molotov de quatre policiers, samedi,à Viry-Châtillon dans l’Essonne, a eu lieu à proximité d'un système de vidéo surveillance qui, d’après le maire de la ville, dérangeait le trafic de drogues de la cité voisine.Un trafic qui va souvent de pair avec un contrôle des territoires.

avec :

Dominique Duprez (Sociologue, directeur de recherche au CNRS, au centre de recherche CESDIP, spécialiste des questions liées au trafic de drogues.).

Références

L'équipe

Guillaume Erner
Guillaume Erner
Guillaume Erner
Production
Vivien Demeyère
Réalisation
Élodie Piel
Collaboration