Virtualisation - Softwarisation
Virtualisation - Softwarisation - Amina Boubendir
Virtualisation - Softwarisation - Amina Boubendir
Virtualisation - Softwarisation - Amina Boubendir
Publicité

Comment la virtualisation transformera-t-elle les architectures de réseaux des Télécoms en « Services à la demande »?

Amina Boubendir est en troisième année, en fin de thèse chez Orange Labs Networks et Télécom ParisTech.

Les réseaux des télécoms connaissent une véritable transformation. Ils s’approprient les paradigmes du monde informatique. Deux paradigmes clés conduisent cette évolution : la « virtualisation » et la « softwarisation ».

Publicité

La virtualisation permet de considérer les ressources réseau comme un ensemble de ressources informatiques partagées. Ainsi, elles peuvent être allouées à la demande en fonction des besoins des services et des applications.

La softwarisation apporte des modèles d’architecture logicielle des services. En appliquant ces modèles aux services télécoms, ils deviennent des briques logicielles uniformes. Ces briques représenteront des fonctions réseau élémentaires que l’on peut composer pour construire puis mettre en œuvre des services réseau personnalisés et à-la-demande.

Au-delà de la définition de l’architecture du service Télécom, la softwarisation permet de redéfinir les architectures de réseaux des Télécoms. Ils deviennent ainsi des « réseaux logiciels » où les traitements des flux réseau et la communication entre les fonctions réseau deviennent programmables.

L’objectif de ces transformations est que les architectures doivent être le plus génériques possible pour répondre à de nombreuses contraintes de services tout en apportant plus d’agilité pour les opérateurs de Télécoms par une réduction considérable des cycles de développement et de déploiement.