L'arbre de la connaissance de Lucas Cranach l'Ancien
L'arbre de la connaissance de Lucas Cranach l'Ancien - Public Domain
L'arbre de la connaissance de Lucas Cranach l'Ancien - Public Domain
L'arbre de la connaissance de Lucas Cranach l'Ancien - Public Domain
Publicité

Par Félix Schoeller, en troisième année de thèse à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales.

Il travaille sur le problème de la curiosité naturelle et en particulier sur le problème de sa satisfaction. C'est un problème qu’il aborde du point de vue de la biologie, de la psychologie et des mathématiques.

Au niveau le plus général, on peut décrire la curiosité naturelle comme une adaptation à une quantité de changement. Lorsque cette quantité est trop faible, l'animal s'ennuie ; lorsqu'elle est trop élevée, l'animal est surpris. La curiosité oscille donc entre l'ennui et la surprise. Son travail consiste essentiellement à clarifier la notion d’instinct pour l’appliquer à la description de l’acquisition de connaissances chez l’homme. Cela lui permet de dériver des outils théoriques et des outils empiriques pour étudier le mécanisme de l’apprentissage et son évolution.

Publicité

En laboratoire, il s'est intéressé au problème du frisson psychogénique (la sensation de froid dans l’échine lors de l’écoute d’un morceau de musique ou de la vision d’un film narratif par exemple). Son hypothèse de travail consiste à décrire ces événements comme une satisfaction de la curiosité naturelle."