Performance à ce jour de la méthode de détermination autonome de position, au cours d'un voyage de Terre à Mars. La ligne rouge montre l'erreur commise et et les barres verticales montrent la fluctuation possible de cette erreur. - Boris Segret
Performance à ce jour de la méthode de détermination autonome de position, au cours d'un voyage de Terre à Mars. La ligne rouge montre l'erreur commise et et les barres verticales montrent la fluctuation possible de cette erreur. - Boris Segret
Performance à ce jour de la méthode de détermination autonome de position, au cours d'un voyage de Terre à Mars. La ligne rouge montre l'erreur commise et et les barres verticales montrent la fluctuation possible de cette erreur. - Boris Segret
Publicité
Résumé

Par Boris Segret, en thèse à l'Université Paris Sciences et Lettres et à l'Observatoire de Paris.

En savoir plus

La révolution des CubeSats, ces très petits satellites standardisés de la taille d'une boîte à chaussures, a eu lieu autour de la Terre et s'étend désormais à l'espace interplanétaire, pour envisager des explorations et des mesures scientifiques nouvelles. Un des nombreux défis est de les rendre autonomes. 

Son travail vise à développer un système embarqué pour qu'ils déterminent leur propre position, avec une grande précision et sans assistance du sol. Avec une navigation autonome, des CubeSats pourront accompagner des satellites traditionnels autour d'astéroïdes pour aller explorer seuls des zones trop risquées pour le satellite principal, ou parcourir seuls l'espace interplanétaire pour rapporter des mesures du vent solaire, ou encore atteindre et survoler successivement plusieurs astéroïdes puis revenir vers la Terre. Donc la révolution des CubeSats continue.

Publicité