France Culture
France Culture
Publicité
Résumé

Le magazine Science et Vie consacre un article dans son numéro de janvier à la fin de la poliomyélite.

En savoir plus

La maladie a quasiment été éradiquée de la planète en trente ans grâce à la vaccination massive, faisant chuter le nombre de malade de 350 000 cas en 1988 à 15 cas en 2017. 

2018 est donc attendue comme l’année de la fin de ce fléau. Sauf qu’entre « les effets secondaires du vaccin, le refus dans certaines zones de se plier à la vaccination, le manque de stocks et les coûts de plus en plus élevés », la dernière ligne droite vers l’éradication pure et simple, espérée par l’OMS, s’avère plus complexe que prévu.

Publicité

Autre facteur qui remet en cause la stratégie d’une éradication à tout prix : le Sabin, vaccin administré par voie orale dans les pays en voie de développement où le virus circule encore, "imite si bien la maladie que parfois il la déclenche". Le magazine rapporte que 250 à 500 cas de polio dus au vaccin oral sont enregistrés chaque année. « Cette année pour la première fois, le nombre de polios liées à la remise en circulation du virus à cause du vaccin oral dépasse le nombre de polios liées au virus sauvage » analyse Françis Delpeyroux, responsable de l’Unité de biologie des virus entériques à l’Institut Pasteur. 

Au point de susciter des interrogations dans la communauté scientifique et chez les médecins de terrain. Comme Claire Magone, spécialiste de la polio chez Médecins sans frontières qui estime qu’ « on s’entête avec cette exigence d’éradication parfois au dépend d’autres urgences sanitaires. » Pour le médecin, « on pourrait abandonner cette idée de vacciner 100% de la population tout en contrôlant très largement la maladie ». 

Une position qui agite certains spécialistes. Le vaccin oral est le seul capable de lutter contre la circulation des souches sauvages. Et « si l’on commençait à baisser les bras, déclare Michel Zaffran directeur du programme d’éradication de la polio à l’OMS, le virus sauvage recommencerait à circuler très largement et toucherait en dix ans des dizaines de milliers de personnes dans le monde ». 

Références

L'équipe

Dani Legras
Production