Portrait
Portrait
Portrait ©Getty - Shanina
Portrait ©Getty - Shanina
Portrait ©Getty - Shanina
Publicité
Résumé

Une salle des machines qui vogue aujourd’hui au gré du fleuve de l’existence, qui pourrait s’intituler "des femmes face à leur destin", entretien avec Agnès Desarthe pour son vibrant "L’éternel fiancé" puis avec Dimitri Bortnikov, l’auteur russe aujourd’hui francophone de "L’agneau des neiges".

avec :

Dimitri Bortnikov (Ecrivain), Agnès Desarthe (Ecrivain).

En savoir plus

-Nouvelle écoute pour cette émission initialement diffusée le 26 septembre 2021-

Un destin musical, entretien avec Agnès Desarthe

L’éternel fiancé d'Agnès Desarthe paraît aux éditions de l'Olivier. La narratrice y évoque les prémices de son histoire d'amour puis les retrouvailles épisodiques et surprenantes.  Agnès Desarthe décrit cet espace de liberté qu'offre la littérature puisque "qu'il devient possible de tracer à l'intérieur d'un espace non euclidien, des parallèles qui se croisent... puisque leurs vies se déploient au cours du roman -mais sans réellement d'interaction-. Il y aura des rencontres, toujours de hasard, presque de manière spasmodique et imprévue." Elle évoque la présence du personnage d'Etienne qui représente "un marqueur du temps et pas une fascination amoureuse". Agnès Desarthe dépeint ce léger décalage et ce travail sur le faux souvenir.

Publicité

Maria et la traversée du XXe siècle russe, entretien avec Dimitri Bortnikov

L'agneau des neiges de Dimitri Bortnikov paraît aux éditions Rivages. Le roman s'ouvre sur la naissance de Maria, une enfant née avec un pied bot et les yeux très bleus ; ni morte ni vivante, née d'un père libre du peuple pomors. Il développe l'enjeu que cette langue tienne ses promesses et ajoute "l'amour et la mort sont deux voisines du palier, c'est la mort quand même qui tient les meubles".

À lire aussi : Stalingrad, depuis les rives de la Volga

Un caillou dans les poches

"Mrs Dalloway est un roman dont la lecture m’a donné envie d’écrire", confie Nathalie Azoulai dans sa préface à sa nouvelle traduction du roman de Virginia Woolf. C’est en effet une chance que nous avons, nous français, que de posséder plusieurs Mrs Dalloway, quatre, pour être précis, avec celle de Nathalie Azoulai qui vient de paraître – les Britanniques n’ont qu’une version, eux, de Mrs Dalloway, roman de Virginia Woolf de 1925 dans lequel la protagoniste, Clarissa Dalloway, marche dans Londres par une belle matinée de juin pour aller acheter des fleurs pour la réception qu’elle donne le soir même chez elle. Clarissa Dalloway, comme elle arpente la ville, va faire le tour de son monde, cette bourgeoisie londonienne à laquelle elle appartient : famille, amis, connaissances, dans une série de portraits sans pitié, très ironiques. La nouvelle traduction de Mrs Dalloway de Virginia Woolf par Nathalie Azoulay paraît dans la collection Format poche des éditions POL.

Générique

Archives diffusées

  • Documentaire de France Culture, par Colette Garrigues, 1970.
  • Reportage d’Elisabeth Huppert en 1989, témoignage sur le siège de Léningrad