Tchernobyl, 1986.
Tchernobyl, 1986.
Tchernobyl, 1986. ©Getty - Alex Skelly
Tchernobyl, 1986. ©Getty - Alex Skelly
Tchernobyl, 1986. ©Getty - Alex Skelly
Publicité
Résumé

Aujourd'hui, une salle des machines violente et révoltée, en compagnie du romancier Tierno Monénembo qui publie "Saharienne Indigo" aux éditions du Seuil. Puis en deuxième partie d’émission c’est Hélène Lorrain autrice du brûlant "Partout le feu" paru aux éditions Verdier qui sera invitée.

avec :

Tierno Monénembo (Ecrivain).

En savoir plus

Comme le disait André Gide dans les Faux Monnayeurs : "rien de ce qui pousse à la révolte n'est définitivement dangereux - encore que la révolte puisse fausser le caractère (elle le replie, le retourne ou le cabre et conseille une ruse impie)".

Les invité.es du jour

Mathias Enard reçoit l'auteur Tierno Monénembo et la romancière Hélène Laurain.

Publicité

Les crimes de la dictature, entretien avec Tierno Monénembo

Saharienne Indigo de Tierno Monénembo paraît aux éditions du Seuil ; un récit de la vie de Véronique Bangoura qu'elle adresse à Mme Corre. Le roman commence par le meurtre de son père avec son arme de service à Conakry, en Guinée, dans les années 1990. Tierno Monénembo évoque la Guinée comme source d'inspiration de ce roman, il précise "la dictature guinéenne est à la source des problèmes du pays ; les problèmes sociaux sont dus essentiellement à la dictature. Cette dictature est le degré suprême de l'injustice".

La langue de la catastrophe, entretien avec Hélène Laurain

Partout le feu d'Hélène Laurain paraît aux éditions Verdier. Le personnage de Laetitia est lié par sa date de naissance à la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Ce premier roman est un monologue lucide de Laëtitia qui "cherche la langue de la catastrophe". Hélène Laurain décrit cette crise du récit et ce flottement. L'autrice évoque la forme littéraire de ce premier roman et son rapport à l'oralité. Elle revient sur l'engagement militant de Laetitia précisant "dans ses propres représentations et peut-être dans son impossibilité à faire le tri, cela peut représenter un piège pour elle".

"Se laisser porter par la respiration du groupe, une communion et un piège." -"Partout le feu" d'Hélène Laurain-

À lire aussi : La supplication, Tchernobyl, chroniques du monde après l'apocalypse 5/5

Un caillou dans les poches

Paul Valéry est bien sûr un immense poète, mais aussi un prosateur exceptionnel, un essayiste de très grande valeur. Dans L’homme et la coquille, qui paraît dans la collection Folio Sagesse, sont regroupés des extraits des cinq volumes d’essais intitulés Variétés, parus entre 1924 et 1944.

Le transmetteur de Matthieu Falcone, auteur de Campagne -édition Albin Michel-

Message de Matthieu Falcone

2 min

"Je vis en vendant des mots, 15 centimes le mot, soit 1 franc peu ou prou. 1 franc, le mot pour un franc parler, pas toujours ! 1 franc le mot, est-ce bien payé ? Je ne saurais franchement dire, mais 1 franc le mot pour un mot de français qui ne m'appartient pas, que je n'ai pas même inventé que je sais seulement placer, paraît-il, au bon endroit, comme on me l'a appris quand il m'a été enseigné par mes ancêtres qui ont inventé le français ; je dirais que c'est une situation honorable. 1 franc le mot, lorsqu'on est franc-tireur, c'est déjà bien trop payé. Mais puisque j'ai décidé de jouer franc-jeu, je dois vous avouer que je ne touche jamais plus de francs que lorsque je travaille comme une franchise. Ce n'est pourtant pas alors que je peux écrire en toute franchise."

Générique

Archives diffusées

  • Daniel Kenigsberg lit une lettre ouverte du poète argentin Juan Gelman au Président de la République d’Uruguay
  • Journal, annonce de l’explosion de la centrale de Tchernobyl, 1986.