Manifestation des cent mille, le 26 juin 1968 à Rio
Manifestation des cent mille, le 26 juin 1968 à Rio
Manifestation des cent mille, le 26 juin 1968 à Rio
Manifestation des cent mille, le 26 juin 1968 à Rio
Publicité

Le 28 mars 1968, Edson Luís de Lima Souto, 18 ans, tombe sous les balles de la police de Rio au Calabouço, le restaurant universitaire. Ce premier meurtre politique officiellement attribué à la junte au pouvoir marque le début de longs mois de contestation.

Quatre ans plus tôt, le 1er avril 1964, un coup d'État militaire a renversé le président Goulart grâce au soutien de la CIA. 

Les ouvriers se mobilisent eux aussi, mais le 13 décembre, l'adoption de l'Acte Institutionnel 5 vient doucher les espoirs de libéralisation du régime.

Publicité

La dictature se fait plus féroce que jamais, pourchassant et tuant les opposants, forçant à l'exil les artistes qui lui déplaisent. 

Il faudra attendre 1985 pour qu'un civil revienne aux affaires et que la démocratie reprenne ses droits.