Miles Davis à Nancy, le 24 octobre 1985 pendant le festival "Nancy Jazz Pulsations". ©AFP - JULIO PELAEZ / AFP
Miles Davis à Nancy, le 24 octobre 1985 pendant le festival "Nancy Jazz Pulsations". ©AFP - JULIO PELAEZ / AFP
Miles Davis à Nancy, le 24 octobre 1985 pendant le festival "Nancy Jazz Pulsations". ©AFP - JULIO PELAEZ / AFP
Publicité
Résumé

Après six ans d'absence, quel est le retour en studio et sur scène de Miles Davis dans les années 1980, avant sa disparition en 1991 ?

En savoir plus

Après avoir donné deux concerts au Japon, au début de l’année 1975, Miles Davis se retire pour raisons de santé. Il va falloir attendre 1981 pour le retrouver. A ses côtés, tout au long des années 1980, il s'entoure de nouveaux musiciens, devenus des incontournables du jazz actuel, comme John Scofield, Kenny Garrett ou encore Marcus Miller.

C’est à ce dernier précisément que Miles va confier les clefs de cet enregistrement de 1986, hommage à l’archevêque sud-africain Desmond Tutu. Outre jouer de la basse et de la plupart des instruments, Marcus Miller va co-produire et composer la majorité des titres, comme celui qui donne son nom à l’album. Le trompettiste Miles Davis se retrouve au service de ce jeune multi-instrumentiste de 26 ans.

Publicité
Miles Davis pendant la conférence de presse de sortie de l’album "Tutu", en 1986 (photo prise par Fred Charbaut)
Miles Davis pendant la conférence de presse de sortie de l’album "Tutu", en 1986 (photo prise par Fred Charbaut)
- Courtesy of Fred Charbaut

Quatre mois après l’enregistrement de cet album "Tutu", Miles Davis est à Montreux au festival de jazz qu’il connaît bien, puisqu’il s’y est produit à huit reprises dans toute sa carrière. En 1986, le 17 juillet précisément, le trompettiste se produit sur la scène du Casino avec son nouveau groupe dans lequel le public va découvrir deux musiciens invités pour l’occasion, le saxophoniste David Sanborn et le guitariste de blues Robben Ford. Les deux sidemen de luxe vont chacun proposer un solo d’anthologie, Miles se faisant passeur de relais entre les deux, dont une version explosive du thème "Jean Pierre".

Cette version live de "Jean Pierre" est à retrouver sur un coffret regroupant les concerts donnés par Miles Davis à Montreux entre 1973 et 1991.

Trois ans passent et, en 1989, comme il l’a fait avec l’album Tutu, Miles Davis va rendre hommage à la cause des opposants au régime de l’apartheid en Afrique du Sud, en enregistrant l’album "Amandla", du nom de ce cri de
ralliement utilisé par ces opposants.

Marcus Miller est toujours là, à la basse, au synthé et à la co-production. Une vingtaine de musiciens vont participer à l’enregistrement dont, un nouveau venu, Kenny Garrett qui va très vite s’imposer comme un des saxophonistes qui comptent, encore aujourd’hui. Le pianiste créateur des Crusaders, Joe Sample va également être de la partie pour cet ultime album studio de Miles Davis.

"Amandla" sera le dernier album jazz produit en studio par Miles Davis. Suivront quelques enregistrements live jusqu’à sa disparition en septembre 1991.

Miles Davis sur scène le 24 octobre 1985, pendant le "Nancy Jazz Pulsation Festival".
Miles Davis sur scène le 24 octobre 1985, pendant le "Nancy Jazz Pulsation Festival".
© AFP - JULIO PELAEZ / AFP

Programmation sonore

M. Davis "Tutu", album du même nom

M. Davis "Jean Pierre", "The complete M. Davis at Montreux 1973-1991/cd 12"

M. Davis "Amandla", album du même nom

M.Davis "Jailbait", "Live at Vienne"

Pour prolonger

Catalogue de l'exposition "We want Miles", Textuel / Cité de la musique, à Paris, 16 oct. 2009-17 janv. 2010

En partenariat avec le magazine Rolling Stone

Références

L'équipe

Fred Charbaut
Production
Somaya Dabbech
Réalisation
Moneghetti Merryl
Moneghetti Merryl
Merryl Moneghetti
Collaboration
Claire Poinsignon
Collaboration