œuvres de l'artiste contemporain Nicolas Milhé
œuvres de l'artiste contemporain Nicolas Milhé - Nicolas Milhé
œuvres de l'artiste contemporain Nicolas Milhé - Nicolas Milhé
œuvres de l'artiste contemporain Nicolas Milhé - Nicolas Milhé
Publicité

A huit jours du premier tour, et avant le déluge des commentaires électoraux, il est temps de se tourner vers l'une des meilleures spécialiste du vote, la politiste Nonna Mayer, pour garder en tête quelques acquis essentiels de la sociologie électorale.

Avec
  • Sylvain Bourmeau Journaliste, professeur associé à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et directeur du journal AOC et producteur de l'émission "La Suite dans les idées" sur France Culture
  • Nonna Mayer Politologue, directrice de recherche émérite au CNRS, rattachée au Centre d’études européennes de Sciences Po

Dans huit jours, les citoyens français sont appelés à participer au premier tour de l'élection présidentielle. Les résultats de ce scrutin ne manqueront pas d'être largement analysés — cette bataille de commentaires faisant d'ailleurs pleinement partie de la compétition politique, elle n'attend même pas le vote pour commencer. C'est particulièrement vrai cette fois où, pour diverses raisons, les sondages semblent jouer un rôle majeur dans la structuration de l'offre politique comme dans l'appréhension des candidats par les électeurs. A entendre beaucoup de commentateurs, les électeurs seraient ainsi tous devenus d'extraordinaires stratèges, la palme étant même décernée aux abstentionnistes que d'aucuns osent fêter comme les seuls vrais militants du moment... Il est temps de remettre un peu de raison dans tout ça. Non pas dans le cerveau d'électeurs souvent moins "rationnels" que ne le voudraient les éditorialistes mais tout simplement dans l'explication générale du vote. Revenir aux connaissances que la sociologie électorale a patiemment accumulé, en compagnie de l'une des chercheuses les plus rigoureuses et expérimentées sur le sujet, Nonna Mayer. SB

Nonna Mayer, politiste, directrice de recherche au CNRS
Nonna Mayer, politiste, directrice de recherche au CNRS
© Radio France - Sylvain Bourmeau