A Calais, une œuvre de l'artiste Banksy figurant un Steve Jobs migrant, un Mac plus à la main
A Calais, une œuvre de l'artiste Banksy figurant un Steve Jobs migrant, un Mac plus à la main
A Calais, une œuvre de l'artiste Banksy figurant un Steve Jobs migrant, un Mac plus à la main ©AFP - Michaud Gael/NurPhoto
A Calais, une œuvre de l'artiste Banksy figurant un Steve Jobs migrant, un Mac plus à la main ©AFP - Michaud Gael/NurPhoto
A Calais, une œuvre de l'artiste Banksy figurant un Steve Jobs migrant, un Mac plus à la main ©AFP - Michaud Gael/NurPhoto
Publicité
Résumé

Lancé en début d'année et co-financé par des fonds publics et privés, le programme PAUSE vise à accueillir dans les universités des chercheurs qui se trouvent en situation d'urgence dans leurs pays d'origine, privés de leur liberté académique.

avec :

Liora Israël (Sociologue, maître de conférences à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), membre du Centre Maurice Halbwachs, signataire et co-rédactrice de la pétition "Le changement à l'Université et dans la Recherche c'est maintenant "), Pascale Laborier (Professeur de sciences politiques à l'Université Paris X Nanterre), Sylvain Bourmeau (Journaliste, professeur associé à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et directeur du journal AOC et producteur de l'émission "La Suite dans les idées" sur France Culture).

En savoir plus

Il y a deux semaines deux sociologues, Sylvie Octobre et Vincenzo Cicchelli, présentaient ici leur grande enquête sur l'extraordinaire cosmopolitisme des jeunes qui habitent dans notre pays. La semaine dernière, le démographe François Héran rappelait une évidence, qu'il fallait traiter l'immigration comme un fait social, et parfois relativiser les effets des politiques migratoires. Il pointait aussi combien, par contraste avec celle menée par la chancelière allemande Angela Merkel, la politique de la France n'avait pas brillé par son ouverture s'agissant de ce qu'on appelle désormais la crise des migrants. Il est toutefois une exception que je voulais souligner ici et aujourd'hui : le programme PAUSE, programme d'aide à l'accueil en urgence des scientifiques en Exil. Pour retracer sa genèse et expliquer sa mise en œuvre, deux des actrices majeures de ce dispositif, la politiste Pascale Laborier et la sociologue Liora Israel.

Le programme Pause est piloté sous l'égide du Collège de France

Publicité

http://www.college-de-france.fr/site/programme-pause/

Liora Israel et Pascale Laborier
Liora Israel et Pascale Laborier
© Radio France - Sylvain Bourmeau