La couverture de  « La Misère du monde » conçu par le graphiste social Gérard Paris-Clavel - Gérard Paris-Clavel
La couverture de « La Misère du monde » conçu par le graphiste social Gérard Paris-Clavel - Gérard Paris-Clavel
La couverture de « La Misère du monde » conçu par le graphiste social Gérard Paris-Clavel - Gérard Paris-Clavel
Publicité
Résumé

De A comme Académisme à W comme Woolf (Virginia), un dictionnaire international paraît qui propose de saisir l'œuvre et la vie du sociologue le plus cité au monde : Pierre Bourdieu. Gisèle Sapiro, qui a dirigé ce volume collectif, explique ses choix et dialogue avec le graphiste Gérard Paris-Clavel.

avec :

Gérard Paris-Clavel (Graphiste social), Gisèle Sapiro (sociologue, directrice de recherche au CNRS et directrice d'études à l'EHESS.).

En savoir plus

La première fois que j'ai vraiment rencontré Pierre Bourdieu, pas simplement comme lecteur, pas simplement comme auditeur de ses cours au Collège de France, la première fois que nous nous sommes parlés c'était à Londres en 1989. J'avais organisé un débat à l'Institute for Contemporary Arts à l'occasion du lancement d'un nouveau journal, un journal européen et extraordinairement ambitieux, un journal d'idées dont Pierre Bourdieu avait eu l'idée – trop tôt sans doute. Il s'agissait, en cette année 1989 qui paraît si lointaine, de participer à la formation d'un espace public européen. Le lendemain, je l'accompagnais e train à Cambridge où il était l'invité du séminaire du sociologue Anthony Giddens, qui était aussi le cofondateur d'une maison d'édition essentielle, Polity Press, qui publiait désormais toute l'œuvre de Bourdieu en anglais. Giddens qui deviendra plus tard le grand influenceur de Tony Blair et le théoricien de la 3e voie. Bien loin de Bourdieu pense-t-on aujourd'hui. Mais ces deux-là se parlaient, s'invitaient, dialoguaient. J'avais envie aujourd'hui de partir de ce souvenir vif qui souligne à la fois l'internationalisme et le pluralisme de Pierre Bourdieu. Deux caractéristiques qui rendaient possible et nécessaire la conception et la publication d'un Dictionnaire international Bourdieu. Gisèle Sapiro, qui l'a dirigé, est cette semaine l'invitée de La Suite dans les Idées.

Elle est rejointe e seconde partie par le graphiste social Gérard Paris-Clavel, qui a travaillé avec Pierre Bourdieu, notamment pour imaginer la couverture de La Misère du monde. SB

Publicité
Références

L'équipe

Sylvain Bourmeau
Sylvain Bourmeau
Sylvain Bourmeau
Production
Marie Plaçais
Réalisation
Marie Dalquié
Collaboration