Comprendre la « radicalisation »

Mai 2016, le Premier Manuel Valls dévoile le plan d'action contre la radicalisation et le terrorisme lors d'une conférence de presse pour
Mai 2016, le Premier Manuel Valls dévoile le plan d'action contre la radicalisation et le terrorisme lors d'une conférence de presse pour  ©AFP - Eric Feferberg
Mai 2016, le Premier Manuel Valls dévoile le plan d'action contre la radicalisation et le terrorisme lors d'une conférence de presse pour ©AFP - Eric Feferberg
Mai 2016, le Premier Manuel Valls dévoile le plan d'action contre la radicalisation et le terrorisme lors d'une conférence de presse pour ©AFP - Eric Feferberg
Publicité

Auteurs d'une enquête de grande envergure, les politistes Laurent Bonelli et Fabien Carrié mettent pour la première fois à jour les logiques sociales spécifiques qui permettent de saisir le recours à la « violence politique à caractère islamique » par des jeunes français.

Avec
  • Fabien Carrié Docteur en science politique à l'université Paris Nanterre
  • Laurent Bonelli
  • Rémi Dybowski Douat producteur
  • Sylvain Bourmeau Journaliste, professeur associé à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et directeur du journal AOC et producteur de l'émission "La Suite dans les idées" sur France Culture

Depuis les terribles attentats qui ont frappé la France ces dernières années, il s’est trouvé de drôles de sociologues, heureusement assez rares et isolés, pour entonner les discours rodomonteurs de certains responsables politiques : face à de tels actes, il ne s’agirait plus de comprendre car ce serait déjà excuser… Curieusement ce sont pourtant les mêmes, sociologues antisociologiques et responsables politiques anti-intellectualistes, qui se sont empressés de prétendre tout expliquer par un mot clé : radicalisation. Avec force échelles, diagrammes, codes couleurs, chemins, baromètres, pyramides, ils ont rapidement imposé dans le débat public une manière caricaturale d’appréhender un phénomène social extraordinairement complexe : le processus de radicalisation. Et s’ils l’ont fait avec autant de succès, en co-production avec des médias avides d’explications rapides, d’infographies schématiques et de récit de vies spectaculaires, c’est en grande partie parce que ces bricolages théoriques purement spéculatifs ne reposaient sur aucun matériel empirique, aucune enquête d’envergure n’ayant tout simplement été menée sur la question.

D’où l’importance du travail inédit que font paraître les politistes Laurent Bonelli et Fabien Carrié sous le titre La Fabrique de la radicalité. Ils sont ce samedi les invités de La Suite dans les Idées. Et seront rejoints en seconde partie par Rémi Dybowski-Douat, producteur (avec Laure Marchand) pour Les Pieds sur Terre de France Culture d’une série de podcasts à propos d’une famille face à l’islamisme, « Ma Fille sous influence».

Publicité

L'équipe