Publicité
En savoir plus

De passage en France,** Ann-Laura Stoler** , Historienne et anthropologue américaine est l'invitée de "La Suite dans les Idées" aujourd'hui.Spécialiste de l'Histoire coloniale et du "genre" aux USA, elle enseigne à la New School for Social Research à New-York.Elle évoque son dernier ouvrage traduit en français** "La chair de l'Empire : savoirs intimes et pouvoirs raciaux en régime colonial" ** (La découverte, mars 2013). Par ailleurs elle est l'auteur aussi (avec Frederick Cooper) de "Repenser le colonialisme" (Payot, janvier 2013)

«L'homme reste homme tant qu'il est sous le regard d'une femme de sa race.»

Publicité

Dans les colonies, cette phrase n'a rien d'un paisible constat. Comme le montre avec force l'historienne et anthropologue états-unienne Ann Laura Stoler, c'est une injonction qui trahit une inquiétude, inséparablement raciale et sexuelle, sur l'ordre du monde colonial.

Du ventre des maîtresses au sein des nourrices ,* l'empire * (qu'il soit français, britannique, néerlandais, ou autre, en Afrique, en Asie et ailleurs)* est obsédé par la police de l'intimité :* il régule les relations sexuelles, entre prostitution, concubinage et mariage , en même temps que la reconnaissance des enfants métis et l'éducation des enfants blancs. Car, au moins autant que des «autres» racialisés, c'est bien de **«blanchité» ** qu'il s'agit.

Mais ce que le colon savait, les études coloniales l'avaient oublié. Telle est la leçon coloniale que nous offre Ann Laura Stoler, relisant la biopolitique selon Michel Foucault à la lumière crue de l'empire : les savoirs sexuels du colonisateur sont aussi des pouvoirs raciaux, tant la mise en ordre est également un rappel à l'ordre. (4ème de couverture du livre)

Ann-Laura Stoler
Ann-Laura Stoler

...Et un "Joyeux anniversaire" aux Editions de La Découverte qui fêtent leurs 30 ans ! ..

Références

L'équipe

Sylvain Bourmeau
Sylvain Bourmeau
Sylvain Bourmeau
Production
Geneviève Méric
Collaboration
Bruno Sourcis
Réalisation