Ici et maintenance : prendre soin des choses

Le logo de Radio France en maintenance
Le logo de Radio France en maintenance - Fabienne Sintes (via Twitter)
Le logo de Radio France en maintenance - Fabienne Sintes (via Twitter)
Le logo de Radio France en maintenance - Fabienne Sintes (via Twitter)
Publicité

Si les sciences sociales se tournent désormais vers les non-humains, c'est surtout aux autres êtres vivants qu'elles portent attention. Le même soin doit désormais être accordé aux choses, c'est tout l'enjeu de la maintenance sur laquelle ont enquêté Jérôme Denis et David Pontille.

Avec
  • Jérôme Denis Sociologue, enseignant chercheur au Centre de sociologie de l’innovation aux Mines ParisTech
  • David Pontille Sociologue, directeur de recherche au Centre de Sociologie de l’Innovation (CNRS/Mines ParisTech)
  • Sylvie Balestra Artiste

Non seulement l'innovation et même la disruption se sont imposés comme les maîtres mots des discours économiques et politiques, mais ils constituent désormais dans bien des domaines les catégories élémentaires de toute stratégie ou politique publique. Ne sommes-nous pas pourtant requis, alors que nous prenons tardivement conscience du fait de vivre depuis déjà fort longtemps à l'heure de l'Anthropocène, de privilégier le soin apporté aux choses, et donc de faire triompher un autre mot, la maintenance ?
C'est ce que défendent deux sociologues, Jérôme Denis et David Pontille, dans un essai paru à La Découverte,  Le soin des choses. Ils sont les invités de La Suite dans les Idées et rejoints, en seconde partie, par la chorégraphe Sylvie Balestra, qui a imaginé une encyclopédie du geste ouvrier.

Bibliographie

Publicité

L'équipe