France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Bernard Lahire , sociologue, est l'invité de Sylvain Bourmeau pour "La suite dans les idées" . Il enseigne la sociologie à l'ENS-Lyon et évoque pour nous son dernier essai sociologique qui vient de paraître aux Editions La découverte : "Dans les plis singuliers du social : Individu, Institutions, socialisations" , essai théorique, dans lequel il analyse le rapport difficile qui existe entre les Sciences Sociales et l'individu (difficulté conceptuelle) : l'individu étant de l'ordre "biologique", et le collectif, de l'ordre sociologique.

Au moment où l'Homme est de plus en plus souvent conçu ou rêvé comme un être isolé, autonome, responsable, opposé à «la société» contre laquelle il défendrait son «authenticité» ou sa «singularité», les sciences sociales ont plus que jamais le devoir de mettre au jour la fabrication sociale des individus. Car le social ne se réduit pas au collectif ou au général, mais gît dans les plis les plus singuliers de chaque individu.

Publicité

Dans ce petit livre conçu pour rendre plus largement visible le sens général de son travail, Bernard Lahire soumet à la critique les discours sur la «montée de l'individualisme » et la figure de* l'homme «libre et autonome» * au coeur de nos mythologies contemporaines. Il y expose aussi les raisons de l'exclusion de l'individu du champ des sciences sociales et la manière dont il est possible de sortir de raisonnements erronés pour faire de l'individu singulier un véritable objet sociologique en tant qu'être en permanence socialisé.

L'ouvrage se conclut par un dialogue avec les sciences cognitives. Mettant en lumière les phénomènes de plasticité cérébrale, elles nous rappellent que les individus ne perçoivent, ne pensent ou n'agissent qu'en tant que dépositaires de l'ensemble des formes d'expérience déterminées par leurs places et leurs situations dans le monde social.

Bernard Lahire
Bernard Lahire
© Radio France - Geneviève Méric

Références

L'équipe

Sylvain Bourmeau
Production
Geneviève Méric
Collaboration
Bruno Sourcis
Réalisation