Gabriel Tare, Georg Simmel, Ferdinand Tönnies et Max Weber
Gabriel Tare, Georg Simmel, Ferdinand Tönnies et Max Weber - DR
Gabriel Tare, Georg Simmel, Ferdinand Tönnies et Max Weber - DR
Gabriel Tare, Georg Simmel, Ferdinand Tönnies et Max Weber - DR
Publicité

Au tournant des XIXe et XXe siècles, l'avènement de la sociologie a constitué une véritable révolution scientifique, obligeant la philosophie à rompre définitivement avec une certaine réalité du monde. Dans un ouvrage ambitieux, le sociologue Marc Joly éclaire ce moment décisif.

Avec
  • Marc Joly sociologue, chargé de recherche au CNRS (laboratoire Printemps UVSQ)
  • Sylvain Bourmeau Journaliste, professeur associé à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et directeur du journal AOC et producteur de l'émission "La Suite dans les idées" sur France Culture

Subrepticement et lentement à la fois, entre la fin du XIXe et le début d’une XXe siècle une véritable révolution scientifique s’est fait jour, une révolution dont, plus d’un siècle plus tard, nous n’avons sans doute pas complètement pris toute la mesure. « Une révolution sans morts ni barricades » constate Marc Joly dans un ouvrage magistral qui parait ces jours-ci et se fixe pour ambition de retracer la naissance de ce qu’il appelle un nouveau régime de pensée scientifique. Dans La Révolution sociologique, il s’arrête un premier temps sur le parcours de l’autre fondateur de la sociologie française, non pas Emile Durkheim et ses disciples dont nous parlions voici quelques semaines avec le jeune historien Thomas Hirsch à propos de l’invention du temps social mais Gabriel Tarde, figure floue et controversée, oubliée avant d’être progressivement redécouverte. Mais Marc Joly, qui avait déjà consacré un ouvrage important à Norbert Elias, s’intéresse aussi à la fondation de la discipline sociologique outre Rhin, et notamment au premier congrès de la Société Allemande de Sociologie, la Deutsche Gesellschaft für Soziologie, qui se tint à Francfort en 1910 et fut le théâtre de la compétition qui se livrait déjà les trois figures tutélaires locales de la discipline : Ferdinand Tönnies, Georg Simmel et Max Weber. Ces deux études de cas, en France puis en Allemagne, et leur comparaison, autorise Marc Joly à proposer enfin un essai très ambitieux sur les enjeux de cette révolution scientifique qui a vu la sociologie se construire tout à la fois contre la psychologie et contre la philosophie, contraignant celle-ci à profondément se réinventer pour ne pas disparaître. Sylvain Bourmeau

Marc Joly, sociologue (CNRS)
Marc Joly, sociologue (CNRS)
© Radio France - Sylvain Bourmeau