Renaud Camus était l'invité de CNews le 31 octobre dernier
Renaud Camus était l'invité de CNews le 31 octobre dernier
Renaud Camus était l'invité de CNews le 31 octobre dernier
Publicité
Résumé

à venir

avec :

Frédérique Matonti (Professeure de science Politique à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne.), Arnaud Viviant (Critique Littéraire, écrivain).

En savoir plus

Et si, au lieu de l'abject « grand remplacement », cette théorie du complot revendiquée par des terroristes et désormais popularisée en France par les chaînes d'information continue, c'est bien plutôt à un « grand glissement » que nous avons affaire ? Un long glissement de l'ensemble de l'espace public vers l'extrême droite, rendant, par exemple, possible qu'une telle expression, le « grand remplacement », puisse trouver sa place au cœur du débat opposant les candidats à la primaire de la droite, sans qu'aucun ou aucune n'ose la récuse clairement, sans qu'aucune ou aucun n'ose affirmer aussi clairement et calmement que l'a fait encore récemment le quotidien britannique The Guardian qu'il s'agit d'une expression raciste. Pour comprendre comment nous en sommes arrivés là, il faut lire le nouvel essai de la politiste Frédérique Matonti et, peut-être aussi se demander, avec Arnaud Viviant, dans quelle mesure la déliquescence de la critique participe du grand dérapage.

Références

L'équipe

Sylvain Bourmeau
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Marie Dalquié
Collaboration