Publicité
En savoir plus

Vincent Descombes poursuit ses réflexions sur la nature du sujet aujourd’hui. Posant la questionde l’identité, il découvre une véritable énigme lexicale : « Qui suis-je ? », «* Qui sommes nous * ? », ce sont là ce qu’on appelle précisément une «** question d’identité ** ».

Nous comprenonsde quoi il s’agit parce que nous avons ici un modèle : connaître l’identité de quelqu’un, c’estsavoir comment il s’appelle. Toutefois, lorsque c’est moi qui pose à la première personne laquestion de mon identité, mon intention n’est pas d’apprendre quels sont mes nom, prénomset qualités , comme si je devais passer l’épreuve de ce qu’on appelle fort bien un « contrôled’identité ».Que veut dire le mot «** identité ** » quand il est utilisé avec le possessif (« mon identité » , « notre identité ** ») et qu’il ne désigne pas tout simplement l’énoncé de mon état civil ? Jadis le mot« identité** » voulait dire exclusivement et veut d’ailleurs toujours dire qu’il n’y a qu’une seuleet même chose là où on aurait pu penser qu’il y en avait deux. Or depuis quelques dizainesd’années, le mot en est venu à signifier parfois tout autre chose, à savoir qu’il y a une chosequi possède la vertu d’être singulièrement elle-même .Qu’au nom de l’« identité », des guerres puissent éclater, voilà qui ne saurait étonner : que lesgens entrent en conflit pour des questions qui ne relèvent pas de leurs intérêts matériels biencompris n’a rien de spécialement énigmatique, sinon peut-être pour une conception utilitaristeétriquée de l’être humain.En revanche, il y a bel et bien une énigme lexicale : pourquoi est-ce le mot « identité » quis’est trouvé chargé de signifier l’enjeu et l’objet de tels conflits ? Tout le propos de VincentDescombes porte donc sur ce point précis : dans tout cela, que vient faire le mot « identité »,et donc aussi le concept d’identité ? Un livre clé, didactique, qui permet de comprendre l’embrouillamini du mot «** identité ** », àl’heure des interrogations sur la* francité* , des manifestations islamistes ou du renforcement descontrôles policiers.• L'auteur Le philosophe** Vincent Descombes ** est né en 1943. Il est spécialiste de la philosophie dulangage et de la philosophie de l’action. Directeur d’études à l’École des Hautes Études enSciences Sociales, il est aussi membre associé de l’Institut Jean-Nicod. Il a reçu le Grand Prixde Philosophie en 2005. De lui, les Éditions Gallimard ont déjà publié* Le complément du sujet.* Enquête sur le fait d’agir de soi-même (NRF Essais, 2004) et L’inconscient malgré lui (Folioessais).

Publicité
Vincent Descombes
Vincent Descombes
© Radio France
Références

L'équipe

Sylvain Bourmeau
Sylvain Bourmeau
Sylvain Bourmeau
Production
Geneviève Méric
Collaboration
Bruno Sourcis
Réalisation