Publicité
En savoir plus

Sur le modèle de La Misère du Monde , une équipe de sociologues a mené une magistrale enquête sur les transformations récentes de la société et de l'économie allemande.

Gerhard Schröder et Helmut Schmidt au Congrès du SPD à Leipzig, 17 avril 1998
Gerhard Schröder et Helmut Schmidt au Congrès du SPD à Leipzig, 17 avril 1998
© Reuters - Jochen Eckel

La mort récente d'Helmut Schmidt est venue rappeler à notre mémoire le souvenir d'une Allemagne, et plus précisément d'une social-démocratie allemande, disparue, elle, depuis déjà plus de dix ans… Le modèle allemand continue pourtant d'alimenter les fantasmes politiques français, qu'il s'agissent des références abusives à cette social-démocratie façon Bad-Godesberg ou de ce nouveau miracle allemand qui serait progressivement apparu grâce aux fameuses lois Hartz sur le marché du travail. L'expérience allemande n'en finit pas de fasciner au point d'être copiée ou caricaturée. Pensons à une autre actualité de la semaine, cette déjà fameuse loi Macron 2, qui entend transformer chaque acteur économique en entrepreneur et fait ainsi écho à ce "Ich AG", ou pour le dire en français "moi SARL", si typique de cette Société à responsabilité limitée qu'est devenue l'Allemagne. "Société à responsabilité limitée" , c'est précisément le titre d'une grand enquête par entretien façon "Misère du monde" qu'un groupe de sociologues allemands a réalisé sur son pays et qui paraît enfin en langue française. Celui qui en fut le maître d'œuvre, Franz Schultheis, est aujourd'hui l'invité de La Suite dans les Idées.

Publicité
Franz Schultheis
Franz Schultheis
© Radio France - sb

Franz Schultheis est professeur de sociologie à l'Université de Saint-Gall. Avec Kristina Schulz, ils ont dirigé cette enquête collective Société à responsabilité limitée: enquête sur la crise du modèle allemand (éditions Raisons d’agir, 2015).