Philosophie pure et limites de l'expérience radicale

Henri Bergson, Jean Whal, Gilles Deleuze, Georges Bataille, Maurice Blanchot et Michel Foucault
Henri Bergson, Jean Whal, Gilles Deleuze, Georges Bataille, Maurice Blanchot et Michel Foucault - DR
Henri Bergson, Jean Whal, Gilles Deleuze, Georges Bataille, Maurice Blanchot et Michel Foucault - DR
Henri Bergson, Jean Whal, Gilles Deleuze, Georges Bataille, Maurice Blanchot et Michel Foucault - DR
Publicité

Qu'il s'agisse d'expérience pure (Bergson, Wahl, Deleuze) ou d'expérience-limite (Bataille, Blanchot, Foucault), deux traditions philosophiques françaises partagent selon Stéphane Madelrieux une fascination pour les expériences radicales. Il est rejoint par l'écrivain Théo Bourgeron.

Avec
  • Stéphane Madelrieux professeur de philosophie à l'Université Jean Moulin-Lyon 3. Il est l'auteur d'ouvrages consacrés à certaines grandes figures de la philosophie pragmatiste américaine telles que William James et John Dewey.
  • Théo Bourgeron sociologue

"C'était un soir d'octobre 2032, un soir comme la plupart des soirs au cours des quarante-sept années que j'ai passées sur cette Terre, ma mère épluchait des concombres dans la cuisine et je lisais un ouvrage de philosophie analytique dans le salon. Cela cessa de l'être au moment où j'entendis la sonnette : personne ne sonnait jamais chez nous, ma mère n'avait pas d'amis et je préférais ne pas les recevoir à la maison pour ne pas déranger. du reste, je n'en avais pas beaucoup non plus. (…) J'ouvris la porte et je le vis : Ludwig Wittgenstein, le philosophe autrichien, en chair et os les pieds sur le paillasson, me regardant avec ses yeux de fou, moi le spécialiste de philosophie wittgensteinienne, comme s'il s'était agi d'une rencontre fortuite.(…) Ses yeux allaient de mo au garage, au chiffon à lunettes que je tenais machinalement, à mes pantoufles, ses yeux allaient et venaient avec une agitation extrême, comme ceux d'un fou, à vrai dire comme je m'imaginais les yeux de Ludwig Wittgenstein puisqu'il était de notoriété publique qu'il n'était pas loin d'être fou. Enfin il parla." Ainsi commence, par cette drôle d'expérience, Ludwig dans le living, le nouveau roman de Théo Bourgeron. Il nous rejoindra en seconde partie de cette émission consacrée aux expériences philosophiques.

"Philosophie des expériences radicales" de Stéphane Madelrieux (Le Seuil)
"Ludwig dans le living" de Théo Bourgeron (Gallimard)

Publicité

L'équipe