Photo publiée sur le site pleinledos.org - DR
Photo publiée sur le site pleinledos.org - DR
Photo publiée sur le site pleinledos.org - DR
Publicité
Résumé

Qui aura tourné en rond ? Un an après, le politiste Laurent Jeanpierre revient avec un bref essai prudent et pertinent sur la politique giratoire des "gilets jaunes". Il est rejoint en seconde partie par la romancière Olivia Rosenthal, dont les nouveaux personnages réinventent aussi la politique.

avec :

Olivia Rosenthal (Écrivain), Laurent Jeanpierre (Professeur de science politique à l’université Paris VIII), Sylvain Bourmeau (Journaliste, professeur associé à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et directeur du journal AOC et producteur de l'émission "La Suite dans les idées" sur France Culture).

En savoir plus

Il y a un an pile, le 8 septembre pour être précis, le sociologue Alexis Spire était l'invité de cette émission pour évoquer le livre qu'il faisait paraître en cette rentrée-là : Résistances à l'impôt, consentement à l'État. Deux mois plus tard, 'acte 1 donnait le coup d'envoi d'un mouvement social dont on ne soupçonnait pas encore l'ampleur ni la durée : le mouvement des "gilets jaunes".

Si je tenais à rappeler la publication de ce livre d'Alexis Spire et sa présence à cette antenne, ce n'est pas tant pour faire preuve d'une certaine suite dans les idées que pour souligner que les sciences sociales sont parfois moins déconnectées qu'on l'entend dire de l'actualité, y compris des événements les plus surprenants. De fait, les recherches d'Alexis Spire, et notamment son travail sur les bonnets rouges furent parmi les premières convoquées pour tenter de comprendre ce qui était en train de se passer avec ces nouvelles mobilisations contre un impôt. 

Publicité

Pourtant, ce sont aussi des travaux de sciences sociales, et des plus rigoureux, qui autorisaient certains commentateurs à chaud du mouvement des "gilets jaunes" à estimer qu'une mobilisation aussi dispersée, aussi hétérogène, dénuée de revendications comme de leader ne ferait pas long feu. Comme ce sont d'autres travaux de sciences sociales, tout aussi sérieux, qui nous avaient laisser penser – à tort – que l'entreprise Macron n'avait, compte-tenu de ce que nous a enseigné la sociologie politique, aucune chance de remporter l'élection présidentielle...

Voici donc un an de passé, une année rythmée par les samedis de mobilisation de "gilets jaunes", dont on se demande d'ailleurs s'ils feront un jour ou l'autre eux aussi leur rentrée. Dans un essai aussi bref que documenté, le politiste Laurent Jeanpierre revient prudemment et pertinemment sur ce événement singulier.