une image extraite de « Palais Bourbon » une BD de Kokopello
une image extraite de « Palais Bourbon » une BD de Kokopello - Kokopello
une image extraite de « Palais Bourbon » une BD de Kokopello - Kokopello
une image extraite de « Palais Bourbon » une BD de Kokopello - Kokopello
Publicité

En juin 2017, près des trois quarts des nouveaux élus de l'Assemblée Nationale étaient des primo-députés. Une situation inédite qui offrait une expérience unique au sociologue Etienne Ollion comme au dessinateur Kokopello.

Avec
  • Etienne Ollion Chercheur au CNRS, professeur associé à l'Ecole polytechnique

Pour accéder à des fonctions politiques majeures, il faut la plupart du temps se montrer patient et attendre, tout en s'activant, au sein d'une longue file d'attente. En 2017, Emmanuel Macron et sa République en marche ont su profiter de l'exaspération de nombre de ces professionnels de la politique aspirants pour en faire des candidats aux élections législatives aux côtés d'autres, véritables novices de la politique ceux-là. A l'issue des mandats, le constat apparaît limpide : tout a changé pour que rien ne change. Comment le comprendre ? Pour tenter d'y répondre, le sociologue Etienne Ollion revient sur la belle enquête qu'il a mené depuis dix ans à l'Assemblée nationale. Où il aurait pu croiser le dessinateur Kokopello, qui nous rejoindra en seconde partie d'émission.

L'équipe

Sylvain Bourmeau
Sylvain Bourmeau
Sylvain Bourmeau
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Marie Dalquié
Collaboration