Collectif Désorceler la finance, exposition "Cabinet de curiosités économiques" à l'erg galerie. Février 2019
Collectif Désorceler la finance, exposition "Cabinet de curiosités économiques" à l'erg galerie. Février 2019 - Anna Muchin
Collectif Désorceler la finance, exposition "Cabinet de curiosités économiques" à l'erg galerie. Février 2019 - Anna Muchin
Collectif Désorceler la finance, exposition "Cabinet de curiosités économiques" à l'erg galerie. Février 2019 - Anna Muchin
Publicité

Et si le Brexit comme les élections de Trump et Bolsonaro annonçaient la fin du néolibéralisme et son remplacement par le libertarianisme et la finance autoritaire ? C'est la thèse que défendent les sociologues Marlène Benquet et Théo Bourgeron à l'issue d'une enquête passionnante.

Avec
  • Emmanuelle Nizou Cofondatrice du collectif Désorceler la finance et coordinatrice artistique de La Bellone, un lieu dédié aux arts de la scène à Bruxelles
  • Marlène Benquet Sociologue, chargée de recherche au CNRS, membre de l’Institut de recherche interdisciplinaire en sciences sociales (IRISSO).
  • Théo Bourgeron sociologue

La finance a toujours un coup d'avance. La finance ou plus précisément certains de ses acteurs, de ses techniques et de ses produits dont la recherche en sciences sociales peine à suivre le rythme et l'imagination et, plus encore, à analyser leurs effets sociaux et politiques. Surtout la recherche qui ose encore prétendre expliquer des évolutions subtiles avec de grandes catégories  et des oppositions binaires. Ce n'est certainement pas en parlant d'oligarchie, de patronat avec un grand P, ou de bloc bourgeois qu'on comprend quoi que ce soit aux évolutions récentes du néolibéralisme ou aux victoires de Trump, Bolsonaro ou du camp du Leave. C'est cette incroyable histoire du Brexit qui sert d'ailleurs de cas à Marlène Benquet et Théo Bourgeron pour comprendre ce à quoi nous assistons plus généralement depuis quelques années : le basculement du néolibéralisme vers un libertarianisme autoritaire, à la faveur d'une véritable guerre des finances. Ils sont cette semaine les invités de La Suite dans les Idées. Et seront rejoints en seconde partie par Emmanuelle Nizou, cofondatrice du collectif artistique et activiste “Désorceler la finance".

L'équipe