Trottoir, rue René Goscinny, Paris 13e - SB
Trottoir, rue René Goscinny, Paris 13e - SB
Trottoir, rue René Goscinny, Paris 13e - SB
Publicité
Résumé

Et si, au lieu de scruter un illusoire idéal méritocratique, on observait la réalité du système héritocratique qui caractérise l'enseignement supérieur en France ? Avec le sociologue Paul Pasquali et l'écrivaine Jakuta Alikavazovic.

avec :

Paul Pasquali (sociologue, chargé de recherche au CNRS), Jakuta Alikavazovic (romancière).

En savoir plus

« Méritocratie » : le mot est né comme un cauchemar dystopique, à la fin des années 50, sous la plume d’un sociologue britannique s’essayant dans une veine orwellienne au roman d’anticipation politique. Comment a-t-il pu, au fil du temps, inverser sa charge négative pour devenir un idéal démocratique largement partagé jusque et y compris, et peut-être même surtout, à gauche. C’est ce mystère que perce Héritocratie, l’enquête socio-historique menée Paul Pasquali pour tenter de saisir « les capacités d’agir, individuelles et collectives, que les grandes écoles et, plus largement, les filières d’élite, mettent en œuvre à chaque époque pour conserver et accroître leurs privilèges et leur légitimité face aux crises, critiques ou réformes susceptibles d’aller contre leurs intérêts. » Il est cette semaine l’invitée de la première Suite dans les Idées de cette 23e saison, et sera rejoint en seconde partie par l’écrivaine Jakuta Alikavazovic, qui dans son nouveau livre, Comme un ciel en nous pose radicalement différemment, à travers l’évocation de sa relation à son père et à sa passion pour l’histoire de l’art et le Musée du Louvre, la question de l’héritage.