Refugees : Deadly crossings to Europe (Réfugiés : Traversées mortelles vers l'Europe)
Refugees : Deadly crossings to Europe (Réfugiés : Traversées mortelles vers l'Europe)
Refugees : Deadly crossings to Europe (Réfugiés : Traversées mortelles vers l'Europe) - David Bihanic (DR)
Refugees : Deadly crossings to Europe (Réfugiés : Traversées mortelles vers l'Europe) - David Bihanic (DR)
Refugees : Deadly crossings to Europe (Réfugiés : Traversées mortelles vers l'Europe) - David Bihanic (DR)
Publicité
Résumé

A part du commerce, que faire des big data ? Comment les sciences sociales peuvent-elles analyser ces données massives produites par l'économie numérique ? Peuvent-elles s'en servir à des fins de connaissances ? Le sociologue Pierre-Michel Menger dialogue avec le data designer David Bihanic.

avec :

Pierre-Michel Menger (sociologue, titulaire de la chaire Sociologie du travail créateur au Collège de France), David Bihanic (Designer, fondateur de l'agence fxdesignstudio et maitre de conférence à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

En savoir plus

Il s’agirait d’une nouvelle matière première. La métaphore minière ne trompe pas. Après la détection des gisements, il deviendrait désormais possible de les extraire comme on exploite une mine, d’ailleurs rarement à ciel ouvert, plutôt à l’intérieur de grandes boites noires, bien opaques, et de préférence cadenassées à double tour. Data mining, l’expression a fait florès pour désigner cette nouvelle activité tout à la fois économique, sociale et politique. Les big data seraient devenus les diamants gros comme le Ritz de la nouvelle économie. Pourtant les données n’ont rien de nouveau, notamment pour les sciences sociales qui a appris depuis longtemps à les traiter. Ce qui apparaît nouveau c’est peut-être leur commodification à grande échelle, rendue possible par des progrès rapides dans le domaine des technologies de l’information et par le développement de l’internet. La place centrale occupée dans les discours comme dans certaines pratiques par l’exploitation de ces grosses données interrogent au moins à double titre les sciences sociales : comme réalité à analyser et comprendre, comme outil à utiliser. Ce sont ces questions qu’un colloque a posé voici quelques mois au Collège de France, et qui donne lieu ces jours à la publication d’un passionnant ouvrage collectif : Big data et traçabilité numérique. Sylvain Bourmeau

Une exposition : Le laboratoire graphique de Jacques Bertin, EHESS 1954-2000, du 14 novembre au 15 décembre 2017

Publicité
Pierre-Michel Menger, sociologue
Pierre-Michel Menger, sociologue
© Radio France - Sylvain Bourmeau
David Bihanic, data designer
David Bihanic, data designer
© Radio France - Sylvain Bourmeau
David Bihanic et Pierre-Michel Menger
David Bihanic et Pierre-Michel Menger
© Radio France - Sylvain Bourmeau