Image extraite du film « Nuit bleue » de Ange Leccia
Image extraite du film « Nuit bleue » de Ange Leccia - Ange Leccia
Image extraite du film « Nuit bleue » de Ange Leccia - Ange Leccia
Image extraite du film « Nuit bleue » de Ange Leccia - Ange Leccia
Publicité

Tenter une sociologie de la Corse c'est s'efforcer de saisir toutes les très nombreuses ambivalences d'une île qui n'est en rien un isolat, juste l'un des territoires périphériques d'un monde globalisé. Avec le sociologue Jean-Louis Fabiani et l'écrivaine Laure Limongi.

Avec

« La beauté de la Corse, écrasante, extraordinaire, n'est pas encore abîmée par l'homme. Mais en contrepartie cette beauté si intense écrase l'homme. Une journée de survol est pénible : on part le matin plein de confiance et d'enthousiasme et on revient le soir inquiet, incertain et fatigué sous le choc de l'œuvre de la nature». Voilà ce qu'écrivait en 1972 le Hudson Institute dans un rapport commandé par la DATAR, rédigé après un survol de la Corse en avion et quelques entretiens avec des chauffeurs de taxi. C'est tout le contraire que propose Jean-Louis Fabiani avec la petite mais dense Sociologie de la Corse qu'il fait paraître en cette rentrée. C'est à lui que revient ce samedi d'ouvrir la 20e saison de La Suite dans les Idées. Avant d'être rejoint en seconde partie par l'écrivaine Laure Limongi, qui travaille actuellement à Marseille à un projet littéraire autour de la diaspora corse.

Jean-Louis Fabiani, sociologue
Jean-Louis Fabiani, sociologue
© Radio France - Sylvain Bourmeau