Y a t-il des handicapés ?

pictogrammes du handicap
pictogrammes du handicap
pictogrammes du handicap
pictogrammes du handicap
Publicité

Contrairement à l'impression mais aussi aux pratiques administratives, le handicap ne saurait se définir médicalement. Pour le comprendre, il convient, comme l'a fait Romuald Bodin, d'en proposer une appréhension sociale qui porte une attention particulière aux institutions.

Avec
  • Anne-Sarah Kertudo juriste, directrice de l'association Droit Pluriel
  • Romuald Bodin Sociologue

Y a t-il des handicapés ? La question peut surprendre. tant le mot est passé dans le langage courant. Non seulement le mot mais le groupe, au-delà des personnes qu'il désigne : les handicapés. Un groupe social qui fait à ce titre l'objet d'une politique publique, notamment dans le cadre défini par la loi de 2005. Mais qu'y a t-il de commun entre un aveugle, une personne sur une chaise roulante, un dyslexique et un "débile léger", pour reprendre une catégorie médico-administrative ? Il y a l'administration, précisément. Unique. La Maison du handicap. Un mot, donc, pour désigner des situations définies médicalement et qui sont pourtant toutes extraordinairement différentes. Comment le comprendre ? Il fallait pour cela une sociologie originale du handicap. C'est chose faite avec la parution de « L'Institution du handicap » de Romuald Bodin. Il est cette semaine l'invité de La Suite dans les idées. Et sera rejoint en seconde partie par un personnage de roman, bien réel, la juriste Anne-Sarah Kertudo.

Le site de l'association Droit pluriel est consultable ici 

Publicité
Romuald Bodin et Anne-Sarak Kertudo
Romuald Bodin et Anne-Sarak Kertudo
© Radio France - Sylvain Bourmeau

L'équipe