Armée et environnement
Armée et environnement ©AFP - Richard BOUHET
Armée et environnement ©AFP - Richard BOUHET
Armée et environnement ©AFP - Richard BOUHET
Publicité

Alors que rien, intuitivement, ne semble lier entre eux ces deux sujets, comment les militaires se mettent peu à peu à jouer un rôle actif dans la transition écologique.

Les phénomènes climatiques comme les ouragans, les méga feux, la raréfaction des ressources, la montée des eaux… sont analysés par l’armée, comme des événements stratégiques et géopolitiques majeurs. C’est le cas de la fonte des glaces, qui redéfinit l’espace maritime international. Il arrive également que des opérations militaires soient directement ou indirectement liées à l’environnement ; en 2017, des militaires français se sont mobilisés à la suite de l'ouragan Irma, qui avait dévasté les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy. Les troupes s’engagent aussi dans la lutte contre les groupes saccageant la nature comme nous l’explique Hervé Grandjean, le porte-parole du ministère des Armées.

Pour prendre sa part dans la Transition environnementale, le ministère des Armées affiche aussi sa volonté de diminuer sa propre empreinte carbone. Il faut dire qu’à elle seule, l’armée est responsable de 0,3 % de l'énergie dépensée chaque année dans notre pays.

Publicité

À cela s’ajoute la formation et la sensibilisation à l’environnement des nouvelles recrues. L’hybridation des blindés dès 2025 et des projets pour mettre sur pied des camps autonomes en énergies lors des opérations extérieures sont en réflexion. Bien sûr, ce grand projet écologique a d’autres objectifs. D’abord : diminuer la dépendance au pétrole, qui représente 75% de la consommation énergétique de l’Armée. Ensuite : réduire la facture énergétique qui s’élève à 840 millions d’euros chaque année. Plus étonnamment, il apparaît parfois que la biodiversité, la faune et la flore sont perçues et utilisées par l’armée française comme de véritables alliés stratégiques.

Qui aurait dit qu’une vision militaire de la nature consistait à faire d’elle un allié objectif ? Quoi qu’il en soit, voilà peut-être les bases d’une philosophie et d’une méthode pour agir que l’armée devrait déployer pour accélérer la Transition.

L'équipe