Pape François et numérique ©AFP - Vincenzo PINTO
Pape François et numérique ©AFP - Vincenzo PINTO
Pape François et numérique ©AFP - Vincenzo PINTO
Publicité
Résumé

Depuis 5 ans, une poignée de jeunes catholiques, tous passionnés d’informatique, ont répondu à l’appel du Pape François.  "N’ayez pas peur de devenir les citoyens du territoire numérique ".

En savoir plus

Ils ont créé la Church Tech. Un label pour fédérer les entrepreneurs chrétiens, qui aspirent à disrupter les services religieux dans l’obéissance de l’Eglise. Alors, pour comprendre leur ambition. J’ai demandé à Pierre Macquere, Président de la Church Tech, et créateur de l’application de rencontres chrétiennes Heavn, comment les choses se sont lancées, et pourquoi elles se sont lancées.

Actuellement, la Church Tech fédère une quinzaine d’entreprises et de projets associatifs. Alors bien sûr, comme l’impose la dure vie des affaires, certaines ont été créées sans parvenir à percer. Comme la start-up GoConfess, qui se présentait comme un « Uber de la confession », et qui visait à mettre en relation des prêtres avec des croyants qui cherchaient à confesser leurs pêchés. Problème ? Trop peu de prêtres se connectaient. Laissant les âmes en déshérence et seules face à leurs turpitudes. En revanche, d’autres jeunes pousses sont parvenues à se développer comme l’application La Quête. Qui offre aux paroissiens la possibilité de payer leur obole grâce à leur téléphone portable. Ou le réseau social Entourage qui vise à coordonner les maraudes pour venir en aide aux plus démunis. Ou encore la plateforme Ephatta, un site de location d’hébergement pour permettre aux pèlerins et aux voyageurs de trouver un logement dans les principales destinations chrétiennes. Mais derrière ce foisonnement d’idées et d’innovations, qui compose exactement la ChurchTech ?

Publicité

À ses débuts, la Church Tech, s’est lancée autour d’un événement récurrent : Pitch my Church. Décrit par ses organisateurs, avec humour et distance, comme la grand-messe des projets "innovants chrétiens", qui serait "à l’Église ce que le Consumer Electronic show de Las Vegas est au monde des technologies générales  !" Alors que la prochaine édition devrait avoir lieu l’an prochain, et redonner ainsi un nouvel élan aux innovations chrétiennes, Pierre Macquere nous raconte deux des projets qui lui tiennent le plus à cœur.

Les nouvelles technologies peuvent-elles participer à convertir les âmes ? À renforcer la foi et la ferveur des chrétiens ? À fédérer plus encore la communauté des fidèles ? Quoi qu’il en soit, la Transition est enclenchée : l’Église, par le travail des croyants, est sur le point d’être touchée par la grâce du numérique. 

Références

L'équipe

Quentin Lafay
Quentin Lafay
Quentin Lafay
Production
Anna Pheulpin
Collaboration