Saint Mathieu et l'ange. Detail de l'evangeliste en train d'ecrire. Peinture de Michelangelo Merisi detto Caravaggio (Le Caravage, 1571-1610), 1602. Huile sur toile.
Saint Mathieu et l'ange. Detail de l'evangeliste en train d'ecrire. Peinture de Michelangelo Merisi detto Caravaggio (Le Caravage, 1571-1610), 1602. Huile sur toile.
Saint Mathieu et l'ange. Detail de l'evangeliste en train d'ecrire. Peinture de Michelangelo Merisi detto Caravaggio (Le Caravage, 1571-1610), 1602. Huile sur toile. ©AFP - LEEMAGE
Saint Mathieu et l'ange. Detail de l'evangeliste en train d'ecrire. Peinture de Michelangelo Merisi detto Caravaggio (Le Caravage, 1571-1610), 1602. Huile sur toile. ©AFP - LEEMAGE
Saint Mathieu et l'ange. Detail de l'evangeliste en train d'ecrire. Peinture de Michelangelo Merisi detto Caravaggio (Le Caravage, 1571-1610), 1602. Huile sur toile. ©AFP - LEEMAGE
Publicité
Résumé

L’écriture est supérieure à l’introspection quand il s’agit d’explorer son monde intérieur.

En savoir plus

Elle est un révélateur redoutable du flou et de l’embrouillé : une idée que l’on croyait claire s’avère imprécise. Elle nous mène à l’humilité : une pensée que l’on croyait forte s’avère, une fois écrite, banale.

De nombreux travaux ont établi l’intérêt de l’écriture de ses ressentis intimes : mettre en mots nos expériences de vie douloureuses aide à leur cicatrisation, et améliore notre santé. Christophe André

Publicité

Dans l’écriture de soi, on n’aspire à rien d’autre qu’à décrire sa vie intérieure. Pas d’ambition artistique ni stylistique. On accepte la simplicité, la banalité, l’ordinaire. Christophe André

Références

L'équipe

Christophe André
Christophe André
Olivier Helle
Réalisation
Martin Delafosse
Réalisation