Acceptez-vous Concept - Illustrations
Acceptez-vous Concept - Illustrations
Acceptez-vous Concept - Illustrations - DrAfter123
Acceptez-vous Concept - Illustrations - DrAfter123
Acceptez-vous Concept - Illustrations - DrAfter123
Publicité
Résumé

Marronnier des pages psycho des magazines, l’hypersensibilité, ce mot-valise qui définit une réactivité forte à la douleur, aux odeurs, aux bruits et aux émotions est selon les experts interrogés, une pathologie ou une particularité.

avec :

Ilaria Gaspari (Docteure en Philosophie de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, autrice de "Leçons de bonheur" (PUF, 2020).).

En savoir plus

Selon les travaux de la psychologue et chercheuse américaine Elaine Aron, 31% de la population serait hautement sensible ou hyper sensible. Marronnier des pages psycho des magazines, l’hypersensibilité, ce mot-valise qui définit une réactivité forte à la douleur, aux odeurs, aux bruits et aux émotions est selon les experts interrogés, une pathologie ou une particularité. Une souffrance ou un don. Dans tous les cas, un état hors norme, un "trop" qu’il s’agit de dompter ou d’apprivoiser… les affects n’ayant que peu de place dans une époque qui encourage à la distance, à la compréhension et à la maîtrise de nous-mêmes et de nos faiblesses. Les personnes très émotives se fatigueraient plus vite que les autres, seraient moins solubles dans la vie professionnelle, plus enclines au burn out, moins efficaces parce que embarrassées par toutes ces émotions. Elles seraient aussi parfois, un peu embarrassantes…

Et si les grands émotifs que nous sommes, pour près d’un tiers d’entre nous, n’avaient nullement besoin d’inhiber leurs émotions pour vivre, juste de les comprendre ?

Publicité

Il faudrait essayer de ne pas donner un jugement moral au sujet de ce qu'on éprouve mais seulement de les comprendre. (...). Spinoza a une grande intuition, c'était un philosophe anticonformiste voire hérétique, totalement incompris à son époque. Selon lui il ne fallait pas parler de passions quand on éprouve quelque chose mais qu'on se comprend, qu'on se connait à travers ce qu'on éprouve, une sorte de compréhension affective. 

On se sent coupable pour ce qu'on éprouve alors qu'on ne devrait pas avoir de jugement moral à cet endroit là. 

Références

L'équipe

Béline Dolat
Production
Seham Boutata
Collaboration
Alexandra Malka
Réalisation