France Culture
France Culture
Publicité

C’est dans la collection du comte de Choiseul-Gouffier – qui l’avait achetée à Louis François Sébastien Fauvel, l’homme qui l’avait sortie de terre sur l’Acropole – que se trouvait ce bloc de marbre. Ce grand amoureux de l’art grec avait constitué une collection de marbres saisie à Marseille sous la Révolution, et transférée au Louvre dès 1798. Que montre ce relief sculpté ? Quelle était sa place dans la frise dite des Panathénées ?

Frise des Ergastines
Frise des Ergastines

Bloc sculpté de la frise continue est du Parthénon : procession de la fête des Grandes Panathénées, dite « Plaque des Ergastines ». Acropole d’Athènes, entre 445 et 438 av. J.-C. Marbre du Pentélique. H. 96 L. 207 cm. Ancienne collection Choiseul-Gouffier, 1784 saisie révolutionnaire, 1792. Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines, MR 825 (Ma 738).

Publicité

Bibliographie :

  • Jean-Luc Martinez, La Grèce au Louvre , musée du Louvre éditions/ Somogy éditions d’art, 2010.
  • Alain Pasquier et Jean-Luc Martinez, 100 chefs-d’œuvre de la sculpture grecque au Louvre , Paris, musée du Louvre éditions/ Somogy éditions d’art, 2007.