Denise Aguadich-Paulin et son mari Albert Aguadich
Denise Aguadich-Paulin et son mari Albert Aguadich - Yad Vashem / Collection privée
Denise Aguadich-Paulin et son mari Albert Aguadich - Yad Vashem / Collection privée
Denise Aguadich-Paulin et son mari Albert Aguadich - Yad Vashem / Collection privée
Publicité

C’est l’histoire de Denise Paulin, originaire de Grenoble dans l’Isère. Au mépris du danger, la jeune femme a mobilisé ses contacts et ses ressources pour trouver des refuges, des cartes d’alimentation ou de fausses cartes d’identité à des enfants juifs. Une histoire racontée par Marc Lavoine.

En 1941, Denise Paulin rejoint "L’Amitié Chrétienne", une organisation clandestine qui tente de sauver des juifs de la barbarie nazie. "J’étais horrifiée de cette hypocrisie et je me suis dit à moi-même : Eh bien, puisque c’est ça le monde, eh bien, je n’irai sûrement pas et je m’emploierai à soigner les pauvres et les malades. Ce que je fis, voilà toute ma vocation là-dedans. Vous voyez comment une petite chose, une étincelle, met le feu." se souvient elle.

En juillet 1943, la police ayant découvert ses activités clandestines, Denise doit quitter précipitamment Grenoble et rejoint Paris. Elle y contacte l’œuvre de Secours aux Enfants (OSE) à laquelle elle offre ses services. Avec une grande détermination, faisant fi du danger, elle mobilise ses contacts et ressources pour trouver des refuges pour les enfants, leur procurer des cartes d’alimentation et de fausses cartes d’identité.
Elle réussit même parfois à les faire sortir de camps d’internement et à les faire passer en Suisse. Elle organise des missions pour l’OSE, et notamment des voyages en train, de 40 enfants à destination du Mans.
A la fin de la guerre, Denise se rend de village en village pour s’enquérir de la situation des enfants.

Publicité

En 1945, Denise quitte la vie religieuse et se marie avec Albert Aguadich, de confession juive, avec lequel elle aura une fille, Inès.

Denise Aguadich-Paulin a reçu le titre de Juste parmi les Nations le 17 décembre 1989 par Yad Vashem, Institut International pour la mémoire de la Shoah

"Denise Aguadich-Paulin : le souvenir en scène" est raconté par Marc Lavoine.
Réalisation des podcasts : Nouvelles Voix, en partenariat avec France Culture