de g. à dr. Hélène Duc et sa mère Jeanne en 1939 dans leur maison de Bergerac; le diplôme de Juste parmi les Nations qui leur a été remis en 2005;  Hélène Duc
de g. à dr. Hélène Duc et sa mère Jeanne en 1939 dans leur maison de Bergerac; le diplôme de Juste parmi les Nations qui leur a été remis en 2005;  Hélène Duc - © Yad Vashem / Collection privée
de g. à dr. Hélène Duc et sa mère Jeanne en 1939 dans leur maison de Bergerac; le diplôme de Juste parmi les Nations qui leur a été remis en 2005; Hélène Duc - © Yad Vashem / Collection privée
de g. à dr. Hélène Duc et sa mère Jeanne en 1939 dans leur maison de Bergerac; le diplôme de Juste parmi les Nations qui leur a été remis en 2005; Hélène Duc - © Yad Vashem / Collection privée
Publicité

Hélène Duc, jeune comédienne, a permis que cinq personnes soient protégées des persécutions antisémites : son ami le comédien Robert Marx, les parents et la sœur de celui-ci, et la future chanteuse Juliette Gréco. L'histoire se passe en Dordogne, en 1942. Une histoire racontée par Lucie Lucas.

Hélène Duc est une jeune comédienne, collègue de Robert Marx dit Robert Marcy avec lequel elle a participé à plusieurs tournées théâtrales. Ce dernier, issu d’une famille de juifs français d’origine alsacienne, s’est replié à Marseille en 1940 au début de l’occupation allemande. Ses parents et sa sœur trouvent refuge à Montpellier. Pendant deux ans, Robert continue d’exercer son métier avec les troupes "La Comédie en Provence" et "Le Rideau Gris". Mais sa situation devient de plus en plus précaire. D’autres acteurs avec lesquels il aurait dû jouer sont déportés fin 1942. Après l’invasion allemande de la zone sud, alors qu’il a l’âge d’être convoqué au S.T.O et qu'il est menacé de déportation, Robert choisit d'entrer dans la clandestinité.
Son amie Hélène Duc lui vient alors en aide. Elle demande d’abord à sa mère, Jeanne, qui réside à Bergerac, de l’héberger. Cette solution étant provisoire, Hélène bat la campagne à la recherche d’une solution alternative. Dans un village isolé, elle fait la connaissance de Simone et Jacques Rousseau qui acceptent d’héberger Robert. Ce couple d’instituteurs loge gracieusement et nourrit le jeune homme, comme l’avait fait Jeanne Duc avant eux.

Entre-temps, la situation des parents de Robert et de sa sœur, menacés d’arrestation à Montpellier, devient critique. Hélène continue à prospecter dans les villages alentour et réussit à persuader les habitants de Saint-Georges-de-Blancaneix de cacher le couple et leur fille. Ainsi la famille Marx demeurera en sécurité dans ce hameau isolé, situé à 15 km de Bergerac, jusqu’à la Libération.
Hélène Duc a donc été la cheville ouvrière du sauvetage de quatre personnes. En 1943, elle héberge aussi une ancienne élève de Bergerac, tout juste libérée par la Gestapo et dont la famille vient d’être déportée à Ravensbrück. Son nom : Juliette Gréco. Grâce à cette chaîne de solidarité, la famille Marx et Juliette Gréco ont pu échapper à la déportation.

Publicité

Hélène Duc & sa mère Jeanne ont reçu le titre de Juste parmi les Nations le 23 février 2005 par Yad Vashem, Institut International pour la Mémoire de la Shoah.

L’histoire de ces deux femmes remarquables est racontée par Lucie Lucas.
Réalisation des podcasts : Nouvelles Voix, en partenariat avec France Culture