Tournage sur la plage du Lavandou (Côte d'Azur) : On découvre l’été et on se découvre avec Lola, Mouna, Claudine et les autres.
Tournage sur la plage du Lavandou (Côte d'Azur) : On découvre l’été et on se découvre avec Lola, Mouna, Claudine et les autres. ©Radio France - Pauline Chanu
Tournage sur la plage du Lavandou (Côte d'Azur) : On découvre l’été et on se découvre avec Lola, Mouna, Claudine et les autres. ©Radio France - Pauline Chanu
Tournage sur la plage du Lavandou (Côte d'Azur) : On découvre l’été et on se découvre avec Lola, Mouna, Claudine et les autres. ©Radio France - Pauline Chanu
Publicité

"Parfois, j’ai des phases où je ne suis pas bien dans mon corps, où je ne m'aime pas. Et puis parfois, je m’en fiche, ça va. J’ai remarqué que quand je suis avec mes amis, je me sens bien, je ne vais pas me poser de questions. Quand t’es entourée, t’as plus confiance en toi." Le 15 août, direction la Côte d’Azur. On découvre l’été et on se découvre avec Lola, Mouna, Claudine et les autres.

15 août, plein feu, direction la Côte d’Azur. La plage du Lavandou est bondée. Le sentiment de l’été a tout envahi. Et les corps de toute l’année sont désormais exposés. Il y a la mamie habituée, les bandes de jeunes qui se font et se défont, et les petites filles qui apprennent la féminité.

Au Lavandou (Côte d'Azur), la serviette de plage de Juliette, 15 ans
Au Lavandou (Côte d'Azur), la serviette de plage de Juliette, 15 ans
- Juliette Suchet

Au Cube, le bar de plage, Clémence et Juliette profitent des soirées : ensemble, tout va bien. Lola voudrait un short de bain de garçon, mais pas ses parents qui préfèrent le bikini. Et Mouna attend toujours un corps qui ne fait pas de vague. Elles ont 16 ans, quelques années ou 73 étés.

Publicité

Qu’est-ce qu’il se passe quand on se découvre et qu’on découvre l’été ? Les corps sur la plage, ça raconte quoi ? Qui a dit que l’été était la saison de la jeunesse ?

Le regard sur le corps des femmes est exigeant. Soit on rentre dans la norme, soit non. 

Je voulais avoir un corps bien pour l’été, où il n'y a pas trop de vagues… J’étais bien partie mais il y a eu du cafouillage. 

C’est bien de montrer que le corps c’est pas quelque chose sans gras, lisse et uniforme. Après, quand il y a le regard des autres ça casse ce mood là, on peut se dire : "Je suis forte, etc." Mais si on se fait tacler une fois ou deux, c’est différent. 

Papa et Maman, ils veulent plutôt que je mette des vêtements de fille. Moi je n'aime pas. 

Je voulais m'inscrire à l'armée, le premier truc qu’on m’a proposé c’est être secrétaire. Nan mais moi aussi, je veux être sur le terrain. 

Ce n'est pas parce que tu n'es pas féminine que tu n'es pas une femme. 

Remerciements : Merci à Béatrice Bonardot Novarino, Stéphanie Ragonot, Etienne Gaultier, Salomé, Claudine, Monique, Maddie, Anaïs, Sylvie, Mouna, Lola, Madeleine, Juliette, Charlie, Charlotte.

Un podcast de Marine Beccarelli, Léa Capuano, Pauline Chanu et Maïwenn Guiziou. Réalisé par Annabelle Brouard. Prise de son additionnelle : Ollivia Branger