Publicité
En savoir plus

En 1947, le livre d'un dissident soviétique paraît en France sous le titre "J'ai choisi la liberté". Il s'agit d'un véritable réquisitoire contre le régime stalinien. "Les lettres françaises" liées au parti communiste français, dénonce par la voix d'un auteur usant d'un pseudonyme que le livre est un coup monté des services secrets américains et que Kravchenko ne l'a pas écrit. Le procès en diffamation qui commence alors fut en réalité le procès du stalinisme - peut-être l'un des premiers - et le plus extraordinaire et qu'il fut gagné par Kravchenko. Un procès exemplaire pour un moment important dans la vie intellectuelle française.

Références

L'équipe

Antoine Garapon
Antoine Garapon
Antoine Garapon
Production
Viviane Noël
Réalisation