Les ménages selon leur niveau d’exposition à a hausse du prix des carburants
Les ménages selon leur niveau d’exposition à a hausse du prix des carburants - A. Berry
Les ménages selon leur niveau d’exposition à a hausse du prix des carburants - A. Berry
Les ménages selon leur niveau d’exposition à a hausse du prix des carburants - A. Berry
Publicité

SERIE: Des solutions, il y en a dans les thèses des étudiants. La lutte contre le réchauffement climatique butte sur la capacité des ménages à absorber l'augmentation des prix de l'énergie. Audrey Berry étudie le phénomène pour tenter de l'impact sur les plus pauvres.

Audrey Berry est doctorante en économie, en deuxième année de thèse sous la direction de Philippe Quirion et Céline Guivarch. Elle travaille sur les questions de précarité énergétique, et plus largement sur les questions d’équité dans la transition vers une société bas carbone.

Sa recherche porte essentiellement sur les aspects pauvreté et inégalité liés à la consommation d’énergie dans le quotidien des français, aussi bien pour leur logement que leur mobilité.

Publicité

La précarité énergétique est un phénomène sous-évalué. Elle concerne 14% des Français mais ne prend en compte que les ménages qui dépensent plus de 10% de leurs revenus dans l'énergie pour leur logement. Le coût de l'énergie consacré aux transports n'est pas pris en compte. Les premières recherches d'Audrey Berry portent dont sur cet aspect là:  Comment mesurer la précarité energétique en matière de transport

Les ménages selon leur niveau d’exposition à la hausse du prix des carburants
Les ménages selon leur niveau d’exposition à la hausse du prix des carburants
- A.Berry

Ce graphique est issu d'un article intitulé en français intitulé : Quels indicateurs pour éclairer la précarité énergétique dans les transports.

Sur la base d'enquêtes de l'Insee sur les transports et les déplacements, elle cherche à

  • identifier, en utilisant les techniques d'économie quantitative, les ménages les plus exposés à la hausse des prix de l’énergie
  • analyser les facteurs de vulnérabilité
  • tester différentes politiques ciblées de lutte contre la précarité énergétique.

Investigating fuel poverty in the transport sector: Toward a composite indicator of vulnerability

Audrey Berry mène sa thèse depuis le Centre International de la Recherche en Environnement et Développement. Elle est financée par l'Ademe.

NOTA BENE IMPORTANT

Toutes les thèses présentées dans cette série utilisent les méthodes de l'économie quantitative. C'est en ce moment le courant dominant, mais je suis consciente qu'il manque à mon panel l'approche hétérodoxe que poussent les professeurs d'économie réunis au sein de l'AFEP, l'Association Française d'Economie Politique.

Le pluralisme de la recherche en économie est un vrai sujet, une réelle préoccupation. L'AFEP y consacre d'ailleurs [une journée d'études le 30 mai](http:// http://assoeconomiepolitique.org/wp-content/uploads/Journ%C3%A9e%5Fd%C3%A9tudes%5FAFEP.pdf).

Sans doute l'occasion pour le billet économique d'aborder cette question centrale...

L'équipe