Loup Besmond de Senneville, journaliste à La Croix, chef de rubrique bioéthique.
Loup Besmond de Senneville, journaliste à La Croix, chef de rubrique bioéthique.
Loup Besmond de Senneville, journaliste à La Croix, chef de rubrique bioéthique. ©Radio France - Frédéric Says
Loup Besmond de Senneville, journaliste à La Croix, chef de rubrique bioéthique. ©Radio France - Frédéric Says
Loup Besmond de Senneville, journaliste à La Croix, chef de rubrique bioéthique. ©Radio France - Frédéric Says
Publicité
Résumé

Chaque matin, Frédéric Says et ses invités font le bilan des événements politiques de 2019. Pourquoi la PMA pour toutes les femmes a-t-elle moins mobilisé d'opposants que le mariage pour tous en 2013 ? Loup Besmond de Senneville est journaliste à La Croix, chef de la rubrique "bioéthique".

avec :

Loup Besmond de Senneville (journaliste, chef de la rubrique bioéthique de La Croix.).

En savoir plus

La loi bioéthique a été votée en première lecture à l’Assemblée nationale, c’est l’un des événements de cette année.

Cette réforme qu’on disait très conflictuelle, est passée relativement sans encombre, si on compare avec la loi sur le mariage pour tous en 2013, où les manifestations avaient bousculé l’exécutif. 

Publicité

"La mobilisation a surtout démarré plus tardivement par rapport à celle contre le mariage pour tous. Les réseaux catholiques opposés à cette loi se sont mobilisés au moment où elle passait à l’Assemblée nationale. Finalement, il n’y a eu qu’une manifestation. D’autres sont prévues parce que l’examen du texte est toujours en cours, il doit passer au Sénat en janvier et il y aura une deuxième lecture." Loup Besmond de Senneville

"Il y a une démobilisation d’un certain nombre d’opposants de 2012-2013 qui, soit ont baissé les bras, soit ne se mobilisent pas pour la PMA, parce que le mariage pour tous, c’était quelque chose de plus symbolique, on touchait à l’institution du mariage, alors que la PMA peut apparaître comme quelque chose de plus secondaire. D’autres encore ont changé d’avis." Loup Besmond de Senneville