Petit précis du lapsus en politique

"Battre la gauche..."
"Battre la gauche..." ©AFP - Richard Bouhet
"Battre la gauche..." ©AFP - Richard Bouhet
"Battre la gauche..." ©AFP - Richard Bouhet
Publicité

Face à la langue politique taillée dans le meilleur bois, l'écart de langage permet d'entrevoir les états d’âme.

Est-ce la fatigue de la fin de quinquennat ? La fébrilité des élections qui arrivent ? Le poids des incertitudes politiques ? Toujours est-il que la saison du lapsus est ouverte. Face à la langue politique taillée dans le meilleur bois, l'écart de langage permet d'entrevoir les états d’âme.

Le billet politique est à réécouter ci-dessus. Voici la "playlist" utilisée.

Publicité

Didier Guillaume (PS) - la "démission", 30 novembre 2016 :

Didier Guillaume (PS) - la "démission"

5 sec

Eric Woerth (LR) - "Les 5 ans... mois", 29 novembre 2016 :

Eric Woerth (LR) - "Les 5 ans... mois"

10 sec

Pierre Laurent (PCF) - "Jean-Luc Mélenchon a été notre candidat en 2017", 5 juin 2016 :

Pierre Laurent (PCF) - "Jean-Luc Mélenchon a été notre candidat en 2017"

7 sec

Gérard Longuet (LR) - "nous, au Front National", 4 mai 2012 :

Gérard Longuet (LR) - "nous, au Front National"

8 sec

François Hollande (PS) - "battre la gauche", 26 novembre 2006 :

François Hollande (PS) - "battre la gauche"

20 sec

Xavier Bertrand (LR) - "j'ai toujours été pour les excès de rémunération", 31 mai 2012 :

Xavier Bertrand (LR) - "j'ai toujours été pour les excès de rémunération"

6 sec

Lionel Jospin (PS) - "Les trotsk...", 9 juin 2001 :

Lionel Jospin (PS) - "Les trotsk..."

9 sec

L'équipe