France, Paris, troisième manifestation à Paris entre les république et place de la nation contre la réforme des retraites du gouvernement Macron et Edouard Philippe.
France, Paris, troisième manifestation à Paris entre les république et place de la nation contre la réforme des retraites du gouvernement Macron et Edouard Philippe.
France, Paris, troisième manifestation à Paris entre les république et place de la nation contre la réforme des retraites du gouvernement Macron et Edouard Philippe.  ©Radio France - Nathanael Charbonnier
France, Paris, troisième manifestation à Paris entre les république et place de la nation contre la réforme des retraites du gouvernement Macron et Edouard Philippe. ©Radio France - Nathanael Charbonnier
France, Paris, troisième manifestation à Paris entre les république et place de la nation contre la réforme des retraites du gouvernement Macron et Edouard Philippe. ©Radio France - Nathanael Charbonnier
Publicité
Résumé

Chaque matin, Frédéric Says et ses invités font le bilan des événements politiques de 2019. Ce matin : peut-on comparer le mouvement social contre la réforme des retraites à celui de 1995 ?

avec :

Sophie Béroud (Maître de conférences de science politique à l’université Lumière Lyon-2).

En savoir plus

On fait parfois des comparaisons entre les mobilisations actuelles contre la réforme des retraites et la lutte sociale de 1995 contre le plan de réforme des régimes spéciaux voulu par Alain Juppé et au-delà, contre sa réforme de l’assurance maladie. Y a-t-il des parallèles à tracer ou la mobilisation a-t-elle changé de nature ?

"La mobilisation de 1995, qui a duré plusieurs semaines, rappelle par certains aspects celle qui nous sommes en train de vivre. D’abord, par la force de la mobilisation dans le secteur public et la grève reconductible au sein de la SNCF menée par les cheminots. Et puis, comme autre élément de comparaison, il y a la difficulté de mobilisation dans le secteur privé, bien qu’aujourd’hui il y a aussi une mobilisation des raffineries."  Sophie Béroud.

Publicité

Le mouvement des "gilets jaunes" a aussi donné un nouveau souffle à la mobilisation sociale.

"Le mouvement des gilets jaunes a une influence sur ce qui se joue aujourd’hui, notamment au niveau de la détermination des équipes syndicales à gagner. Ils veulent montrer qu’eux aussi, par la lutte, dans la sphère du travail, peuvent forcer le gouvernement à reculer sur certains points comme l’a fait le mouvement des gilets jaunes." Sophie Béroud.

À lire : Grèves : 2019 comme 1995 ? Le jeu des sept différences (malgré pas mal de ressemblances)

En savoir plus : Grève : peut-on comparer décembre 2019 à décembre 1995 ?

Références

L'équipe

Frédéric Says
Production